Côte d’Ivoire-Election Présidentielle: Charles Konan Banny promet de faire libérer Gbagbo et de supprimer les péages routiers

4

Charles Konan Banny, ex premier ministre Ivoirien, ex Gouverneur de la BCEAO et candidat aux présidentielles d’octobre a livré ses 5 propositions de début de mandat sur ses 12 engagements en cas de victoire. Il s’est dit engagé à tout mettre en oeuvre pour l’avènement d’un climat de rassemblement entre ivoiriens. Pour Charles Konan Banny, la Côte d’Ivoire est en danger parce que « les idéaux houphouetiens ont été abandonnés ». Aussi s’est-il porté candidat pour défendre ses valeurs auxquelles il dit être attachées.

Publicité
 

J’ai décidé d’être fidèle aux recommandations du père fondateur. Je veux restaurer la Côte d’Ivoire en lui redonnant les atouts que des années d’affrontements politiques ont dissipés. C’est pourquoi mon 1er engagement de début de mandat, c’est la réconciliation nationale. J’organiserai à cet effet une conférence nationale, à l’issue de laquelle je prendrai des mesures pour la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés. Je vais faire revenir au pays Gbagbo et Blé Goudé. Comment peut-on rêver à la réconciliation en ignorant celui que vous considérez ici comme l’homme-lige, c’est-à-dire Laurent Gbagbo, qui est emprisonné à l’extérieur? Il est illusoire de penser réconciliation en excluant une partie des Ivoiriens. Je vais mettre fin à tout cela

 L’ex premier ministre a également pris la ferme résolution de procéder à la suppression du péage pour la traversée du 3ème pont et le passage sur l’autoroute du Nord, les Ivoiriens dans leur diversité vont souffler et vivre à nouveau la liberté. « La Côte d’Ivoire est déprimée. Méfiez-vous donc des solutions toutes faites. Moi, ma candidature est celle de la libération, de la liberté retrouvée. Protégez-là, faites-la grandir pour que tout ce qui étrangle notre peuple, notamment les arrestations arbitraires, la peur, le système de péage auquel je mettrai fin, soient du passé», a-t-il galvanisé. A cette première sortie, Banny a interpellé Mamadou Koulibaly, Kouadio Konan Bertin et Essy Amara sur la nécessité de constituer un bloc solide face au président sortant. «Le pouvoir veut aller aux élections pour lesquelles il prépare la fraude et avec des adversaires qu’il s’est choisi.Soyons vigilants. Je suis d’accord pour qu’il y ait lutte, pour qu’il y ait combat démocratique. Il n’est pas question d’accompagner le plébiscite du président-candidat. Mettons-nous ensemble. La voie que je propose n’a rien d’égoïste et d’égocentrique. Seul l’union réelle nous permettra d’obtenir le changement tant attendu», a-t-il insisté.

Publicité

(Visited 124 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

4 commentaires

  1. mon souhait est que GBAGBO sorte de prison.Avec les grands projets d’ADO je ne pense pas que BANNY pourra faire pareil il a deja biens commencer avec la construction des routes ponts et autre il doit faire son deuxieme mandat ADO est un monssieur qui a une bonne vision du dévellopement économique d’un pays il est HORS PAIR

Laissez une réponse