Cote d’ivoire : La police découvre de la drogue dans les couches d’un bébé de 4 mois

2

Lundi le 9 novembre 2015 à Abengourou, les éléments de l’antenne régionale de la Direction de la police des stupéfiants et des drogues ont découvert plusieurs boulettes de drogues dans les couches d’un bébé de quatre mois, la maman du bébé âgée de 25 ans a été arrêtée.
D’après nos sources, une information anonyme parvient aux éléments de la police des stupéfiants et des drogues, indiquant qu’une femme se livrerait au commerce du cannabis dans son logis, au quartier ‘’Akoikro’’ à quelques encablures de la base militaire d’Abengourou. Les éléments du lieutenant Kouakou Kouakou effectuent aussitôt une descente sur le lieu indiqué, pour vérifier l’information.
Sur place, les agents de la police y trouvent Coulibaly Naloulou Djénéba. Une jeune dame de 25 ans, couchée dans le logis d’une pièce avec son bébé âgé de quatre mois seulement. Les agents se présentent et demandent à inspecter la pièce. Sans problème, la dame autorise les forces de l’ordre à fouiller son domicile. De fond en comble, s’ils le veulent, précise-t-elle. Bien avant, elle porte tranquillement son nouveau-né. Pour calmer les pleurs intermittents du môme, elle le secoue délicatement et lui donne par moments quelques doux baisers.
La longue investigation des hommes en tenue reste infructueuse. Pourtant, aucun endroit, même la charpente de la toiture n’a été épargnée.

Publicité
 

Alors qu’ils sont sur le point de quitter les lieux, l’attention de l’un des policiers est attirée par un bout de sachet noir, dans les couches du bébé. Il décide donc de jeter un œil à ce niveau. Malgré la réaction subite de la jeune femme qui s’offusque qu’on pousse la curiosité jusqu’à aller fouiller un bébé. Après vérification, les policiers découvrent qu’en réalité, Coulibaly Djénéba a dissimulé une dizaine de boulettes de cannabis à cet endroit insoupçonné. Coincée, elle avoue ses activités de vendeuse de drogue. Mais voulant éviter la prison qui se profile à l’horizon, elle propose un arrangement financier aux flics. Mais ces derniers ne marchant pas. La femme-dealer, arrêtée, a été déférée le 11 novembre 2015, devant le parquet du tribunal de première instance d’Abengourou.

Qu’en pensez-vous ?

Publicité

Source : rumeursdabidjan.net

(Visited 603 times, 3 visits today)


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

  1. Issa DIALLO sur

    Le bébé doit lui être retiré parce qu’elle ne connaît point la valeur d’un enfant au point de lui administrer ainsi de la drogue dans la mesure où en cachant cette herhe en cet endroit,il y a nécessairement fuite de gaze qui entre en pprincipe dans l’enfant

Laissez une réponse