Elle décède suite à une overdose de chewing-gums

2

En 2011, Samantha Jenkins, 19 ans, était subitement tombée dans le coma avant de décéder quelques jours plus tard à l’hôpital. 4 ans plus tard, ses parents et les médecins assurent qu’un excès de chewing-gums a pu lui être fatal.

Publicité
 

L’enquête qui vient d’être clôturée a en effet révélé que la jeune femme avait trouvé la mort suite à une convulsion provoquée par un déséquilibre des minéraux présents dans son corps. Dans son rapport, le médecin légiste Colin Phillips a expliqué qu’une consommation excessive de chewing-gums pouvait être responsable de ce manque de minéraux.

Samantha mâchait jusqu’à 14 chewing-gums par jour.
Les édulcorants, l’aspartame et le sorbitol contenues dans les gommes ont sans doute mené Samantha à sa perte. Cela a fait chuter considérablement ses niveaux de calcium, magnésium, sodium et potassium.

Publicité

« Ma fille était une jeune femme dynamique, heureuse et elle avait toute la vie devant elle. Elle ne savait pas qu’elle se tuait lentement. Ces quatre dernières années ont été un enfer. Nous attentions des réponses pour faire le deuil et nous les avons enfin. J’espère que le public sera sensibilisé à ces additifs qui nous tuent à petit feu, conclue la mère de Samantha. »

(Visited 138 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

Laissez une réponse