Kenya: un restaurant chinois sellé pour avoir interdit l’accès aux noirs

6

Un restaurant chinois de Nairobi a été fermé et les gérants convoqués par les autorités de la capitale kényane pour avoir refusé de laisser entrer la clientèle noire après 17H00, rapportent mercredi les médias locaux.

Le restaurant s’est fait prendre après une vague de colère sur les médias sociaux à la suite de plusieurs articles de presse.

Publicité
 

Les patrons chinois du restaurant Chongquing ont présenté leurs excuses à la clientèle noire pour l’avoir choqué et ont expliqué avoir pris cette mesure depuis une attaque à main armée en 2013, par des gangsters africains selon eux, a poursuivi le quotidien Daily Nation.

Ils ont aussi ajouté des raisons de sécurité en raison des risques terroristes. Nous n’admettons pas les Africains que nous ne connaissons personnellement pas car on ne sait jamais qui est un (islamiste somalien) shebab ou non, a expliqué au Nation la responsable de la Communication du restaurant, Esther Zhao, et les gangsters armés ne le portent pas écrit sur leur tête.

 

Toujours selon le quotidien, l’établissement, situé dans le quartier résidentiel de Kilimani, proche du centre-ville et où vit une importante communauté chinoise, a été fermé, mais essentiellement pour une autre raison: il n’était apparemment pas en règle.

 

Nous avons découvert que le restaurant ne possédait pas de licences et j’ai dû ordonner sa fermeture jusqu’à ce que ses propriétaires se mettent en règle, a expliqué le gouverneur de Nairobi, Evans Kidero, cité par le journal.

 

Publicité

Les responsables n’avaient pas modifié le bail de résidentiel à commercial, a-t-il précisé, ajoutant que le restaurant n’avait pas de licence pour vendre de l’alcool et ne répondait pas aux règles d’hygiène en matière alimentaire.

 

Qu’en pensez-vous ?

(Visited 188 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

6 commentaires

  1. Je détestes ces chinois, ce sont des vrai sauvages, rempli de racisme. Ils croient que les africains sont de n’importe quoi.

Laissez une réponse