La FIFA épinglée par le FBI pour corruption…Des responsables arrêtés!

1

Le FBI a indiqué des actes d’accusation dans leur enquête criminelle de la FIFA, y compris les allégations que les dirigeants ont accepté des pots de vin pour influencer le processus d’appel d’offres de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

Sept responsables de la FIFA ont été arrêtés en Suisse mercredi matin sur des accusations de corruption, y compris le vice-président Jeffrey Webb – l’actuel président de la La Confédération d’Amérique du nord, centrale et Caraïbes (CONCACAF )- et Eugenio Figueredo de l’Uruguay, avec Eduardo Li, Julio Rocha, Costas Takkas, Rafael Esquivel et José Maria Marin.

Publicité

En outre, deux anciens responsables de la FIFA, Jack Warner – l’ancien président de la CONCACAF, qui a nié toute malversation – et Nicolas Leoz, ont été inculpés. Les neuf sont ou étaient des représentants de l’Amérique du Sud, Amérique du Nord, en Amérique centrale ou dans les Caraïbes. Cinq dirigeants d’entreprise ont également été inculpés.

Il s’agit d’une corruption « rampante, systémique et profondément ancrée », a confirmé Loretta Lynch, ministre de la Justice américaine, qui évoque au moins 150 millions de pots de vin. « C’est la coupe du monde de la fraude, et aujourd’hui nous donnons un carton rouge à la Fifa », a ajouté Richard Weber, en charge de l’enquête pour le fisc américain.
11 personnes suspendues de la FIFA

« C’est un moment difficile pour le football, les supporteurs et la Fifa », a réagi mercredi soir le président de l’instance mondiale Sepp Blatter, après le nouveau scandale déclenché par l’arrestation de sept responsables soupçonnés de corruption. « De tels comportements n’ont pas leur place dans le football et nous nous assurerons que ceux impliqués seront exclus du jeu », a ajouté M. Blatter dans un communiqué où il livrait sa première réaction.

Le procureur général américain Lorretta Lynch a expliqué les allégations que font face les officiels de la FIFA. Lynch a déclaré:

loretta-lynch-us-attorneys-office-fifa-corruption-fbi_3308766

Publicité

 

Plusieurs de ces personnes que nous allons décrire aujourd’hui ont été confiées avec le maintien de football ouvert et accessible à tous. Ils ont tenu des responsabilités importantes à tous les niveaux, de la construction de terrains de football pour les enfants dans les pays en développement à l’organisation de la Coupe du Monde. Ils étaient tenus de respecter les règles du football honnête et de protéger l’intégrité du jeu.

Au lieu de cela ils ont corrompu l’entreprise du football dans le monde entier pour servir leurs intérêts et s’enrichir. Ce ministère de la Justice est déterminé à mettre fin à ces pratiques, à éradiquer la corruption et de traduire les malfaiteurs en justice.

Quatorze personnes accusées notamment de hauts responsables de classement de la FIFA, les dirigeants de la région et d’autres organes directeurs, sous l’égide de la FIFA et des cadres de marketing sportif qui, selon l’acte d’accusation, a versé des millions de dollars en pots de vin et commissions occultes pour obtenir des médias lucratifs et des droits de commercialisation des tournois de football international.

L’acte d’accusation 47-compte contre ces individus comprend des frais de racket, de fraude électronique et de blanchiment d’argent couvrant deux décennies.

L’élection à la présidence de la Fifa aura-t-elle lieu ce vendredi comme prévu? l’Union des associations européennes de football (UEFA) qui s’est réunie hier mercredi après-midi, a réclamé le report de l’élection qui voit s’affronter deux prétendants : l’indéboulonable Joseph Blatter, âgé de 79 ans, qui briguera un cinquième mandat, face à l’unique autre candidat encore en lice, le prince jordanien Ali Bin Al Hussein.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse