La fortune de Nelson Mandela dévoilée, son personnel parmi les bénéficiaires

0

1,2 million d’euros, c’est le montant de la fortune que devront se partager les ayants droit de Madiba. Une cérémonie a été organisée à la fondation Nelson Mandela à Johannesburg.

C’était ses dernières volontés. Dans son testament Nelson Mandela, l’icône de la lutte anti-apartheid avait demandé à ce que son héritage soit légué à son entourage. Ainsi une partie de sa fortune personnelle a été distribuée aux 40 bénéficiaires qui figurent dans son testament.

Publicité
 

Même après sa mort, Madiba continue d’être d’une générosité légendaire. En effet l’ex-chef d’Etat Sud Africain a souhaité accorder des parts de sa fortune à ses employés de maison, son chauffeur personnel, mais aussi des écoles et des universités.

Michael Maponya son chauffeur pendant 23 ans, présent à la cérémonie a reçu un chèque de 50 000 rands, environ 2 800 euros. Il s’est dit très heureux de cette attention de la part d’un homme si gentil, qui l’a toujours traité avec un grand respect. Il a ajouté que cette somme n’était rien comparé aux heures précieuses qu’il a passées avec l’icône de la lutte anti-apartheid.

Ami de longue date et compagnon de lutte de l’ex-président sud-africain, c’est George Bizos, son avocat qui a géré la redistribution des biens, dans la plus grande transparence, a-t-il déclaré. Bizos a aussi salué l’attitude exemplaire du clan Madiba, son unité et son soutien.

Publicité
 

Décédé à l’age de 95 ans, Nelson Mandela a laissé ses biens à sa veuve Graça, ses enfants et petits-enfants. Cependant le Prix Nobel de la Paix de l’année 1993  n’a rien laissé à son ex femme Winnie qui vit la plupart du temps à Soweto, près de Johannesburg. Cette dernière avait engagé une bataille juridique pour reprendre la maison de Qunu. La famille Mandela avait étalé ses divisions au grand jour lors d’une bataille juridique. Mais elle avait été déboutée en avril dernier.

(Visited 8 954 times, 3 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse