Cameroun : à l’université, les étudiantes en journée se transforment en prostituées la nuit

27

Le phénomène étudiant en journée et prostitué en soirée, se généralise dans le milieu universitaire camerounais, en se modernisant. Il touche surtout les filles, d’après le constat fait sur place à l’université de Yaoundé II (Soa).

Publicité
 

Pour Paulin Emery Manga Beas, âgé de 22 ans, étudiant en 2e année à la Faculté des sciences juridiques et politiques, « ce qui pousse les jeune filles étudiantes à se prostituer ce sont les conditions de vie difficiles dans lesquelles elles vivent. Les étudiantes n’ont pas de bourses. Leurs parents ne peuvent pas satisfaire tous leurs besoins. Les familles dans lesquelles elles sont issues, ne mesurent pas assez le risque qu’il y a à envoyer une étudiante vivre loin des leurs. »

De nombreuses étudiantes qui viennent de l’arrière-pays sont confrontées à certaines réalités de la vie. Une fois à Yaoundé, tout s’achète. Beaucoup d’entre elles veulent vivre au-dessus de leurs moyens c’est ce qui les conduit le très souvent à se jeter dans la prostitution.

Pour Eugénie Mengué Mballa 24 ans, étudiante en Sciences économiques, raconte que « le phénomène ne touche pas uniquement les jeunes filles, même les garçons étudiants se prostituent pour joindre les deux bouts. On aperçoit souvent dans leurs chambres, des femmes plus âgées, parfois avec l’alliance au doigt, en tenue légère».

Publicité

Afripeople qu’en pensez-vous ?

(Visited 6 408 times, 7 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

27 commentaires

  1. je ne peux condamner ni accepter car le monde est devenu ce qu’il est, mais je dirais tout simplement ceci à nos filles, nos soeurs certes la vie n’est pas facile mais ce n’est pas le meilleur moyen pour s’en sortir alors soyez sages

  2. BEREL DELAPAIX sur

    La prostitution des mineures en Afrique : une entrave au développement Dans toutes les régions du monde, les adolescents jouent un rôle très important dans le processus de développement : c’est la force qui fait bouger les économies, ce sont les futurs leaders. Il est donc important que les gouvernements, les institutions et organisations concernées, y compris bien sûr les parents, mettent en place des mesures pour y remédier. Faute de quoi l’Afrique risque de perdre ses mains fortes qui se chargeraient
    de ses ressources. Les conséquences de la prostitution infantile et des activités sexuelles prématurées (de la part des adolescentes) sont énormes sur la santé publique, le bien-être de la jeunesse et le développement de l’Afrique en général.

  3. Parfait Tchanko sur

    Il serait plus triste de s’en prendre à ces jeunes filles,car le manque de soutient justifierai cet acte immoral. Nous dirigeants, rendons nous compte qu’il s’agit de Juristes, Politistes et d’Economistes, filles comme garçons appelés a diriger ce pays de demain. Qu’en serait-il des hauts resppo sables,ex « Noctambules » et quelle éducation pour nos enfants? Réagissons!!!

  4. ns ls jeun on napa encor compri kil fo fai avec seke ls parent ns dnne et pls tar on fera mieu mai nn certin on ls yeux pls long ke ces serveau

  5. la prostitution est mal vue au yeux de tous mais posons nous question de savoir ce posent ses nombreuse fille a ce prostituer

  6. saker kenne sur

    n’importe kw, chacun sai c ki veu ds xa vie. rien n peu justifier un acte d prostitut6. c’est un choix personel.

  7. Essengue willy nelson sur

    si ces fiy le fon ne les envouler pas. el snt svnt oubliger d le faire due a la jalousie l envie et d autre choses msis quand vous parler d l’UY2 il fo pas oublier que tous ceci es frequent dans le monde entier

  8. Cedrik MBARGA sur

    Bonjour, le métier est vieux il y’a plus des siècles chacun se débrouillent comme il peu c’est pas évident surtout pour ces jeunes filles qui veulent tout de même toucher au graal de la connaissance. la Faute revient aux parents qui malheureusement ne laisse pas le choix à ces filles de poursuivre les études descentes, et le choix s’y impose naturellement puisque toute chose égale par ailleurs. mais je m’inscris en faux quand on veux stigmatiser une université de renommée comme UY2 Soa comme un culte proxinexiste

  9. Si ces filles n’avaient pas de clients, le métier n’existerait pas. Alors les clients, c’est qui? Vous, les riches!

  10. diallo mamadou sur

    ce phenomene est en general partout dans le monde, avec cette evolution de la technologie nous remarquons de la vie dur chez les sous-developper en Afrique et dans les autres coins du Monde. ceci dit que: la vie estudiantine est tres difficile surtout en Afrique.(l’atout le plus important c’est l’education)

  11. Patrick Sony sur

    La moitie des jeunes africains(es) ne vivent que de la prostitution surtout dans le milieu Universitaire c’est la moindre de choses avec le phenomene Iphone,S5,…Ainsi que Toyota IST.Tous se laisse emporter

Laissez une réponse