Mugabé traite le dentiste américain qui aurait tué le lion Cécil de vandale et de pilleur

1

Une fois encore, Robert Mugabé n’a pas maché certains de ses mots. Il a été direct et n’a pas caché son exaspération suite à l’assassinat du plus grand lion d’Afrique. Le président de la République du Zimbabwe  a vivement critiqué l’acte du présumé auteur du meurtre du lion Cecil, dénonçant les « vandales » qui pillent les ressources naturelles du pays.

Publicité
 

Lors de la célébration de la fête nationale, le Président Mugabé a exprimé sa colère devant des milliers de personnes estimant que le lion Cécil était une composante clé de l’héritage du pays. « Notre faune, tous nos animaux, nous appartiennent. Ils ne devraient pas être abattus, ni avec un fusil ni avec une flèche », a déclaré Mugabé

La mort du célèbre lion, abattu par un riche dentiste américain Walter Palmer, qui a payé 50.000 euros a suscité un tollé national et international.

L’organisateur du safari fatal Theo Bronkhorst doit comparaître en Septembre prochain devant le tribunal de Hwange pour «ne pas avoir empêché» la «chasse illégale» de l’emblématique félin.

Publicité

Le chasseur zimbabwéen a assuré qu’il «ne pensait pas avoir fait quoi que ce soit d’illégal» et que son client américain dont le Zimbabwe réclame l’extradition était «totalement innocent».

(Visited 504 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse