Obama promet de connecter plus de 50 millions d'africains à l'électricité

3

C’est mardi le 2 février que le Congrès américain a voté le projet de loi « Électrifier l’Afrique ». Ledit  projet est un acte sans précédent dans la coopération économique entre les États-Unis et l’Afrique. Cette loi

« autorise, en effet, le Président des États-Unis à élaborer une stratégie pluriannuelle visant à aider les pays d’Afrique subsaharienne dans la mise en œuvre de stratégies nationales d’électricité avec un mix de solutions énergétique y compris des sources d’énergie renouvelables ».

D’après la rédaction du quotidien hebdomadaire seneweb, une note leur est parvenue rappelant que Barrack Obama avait lancé en 2013 l’initiative « Power Africa », visant l’accès à l’électricité à 50 millions de personnes en Afrique d’ici à 2020.

Publicité
 

En effet, Tony O. Elumelu leader africain avait fait un plaidoyer à washington le jeudi 28 janvier dernier pour encourager l’adoption de ce texte de loi.

« Au début de cette semaine, au nom de l’African Energy Leaders Group, Aliko Dangote et moi-même avons écrit une lettre ouverte à la Chambre des Représentants des États-Unis pour remercier certains membres du Congrès pour leur leadership sur cette question à la Chambre. Le projet de loi sera présenté à la Chambre ce mardi. Je ne vous dis pas cela pour vous divertir?! Vous avez investi dans cette initiative et je vous demande de protéger votre investissement et l’avenir du programme. Je veux que vous quittez cet endroit et que vous appelez tous vos représentants et la direction de la Chambre et vous leur dites de passer ce projet de loi. L’Afrique ne peut plus attendre?! Nous avons besoin du Power Africa, nous avons besoin de la Loi sur Électrification de l’Afrique?! Donc, s’il vous plaît, passez-les ces coups de fil », avait demandé Tony O Elumelu.

Le leader africain explique après de multiples questions au sujet des revenus de cette initiative du Président américain et plus précisément sur les effets du vote de ce projet de loi

« il fournira un cadre pour un partenariat public-privé majeur entre les États-Unis et les pays d’Afrique subsaharienne. Il encouragera les pays à faire tomber les barrières de l’investissement privé et permettra le développement d’une énergie fiable et abordable en Afrique. La vie de millions de personnes changera : écoliers, entrepreneurs… », avait affirmé le leader africain.

Qu’en pensez-vous ?

Publicité

Source : http://seneweb.com

(Visited 161 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

3 commentaires

  1. jusqu a la il ya une chute chez moi fianga non exploitee qui pourait alimenter l afrique centrale. Par mechancete ecomik les capables[ chine, amerique, france> refusent d intervenir

Laissez une réponse