Robert Mugabe: 700 000 Euros prévus pour son anniversaire

1

Robert Mugabe qui est au pouvoir au Zimbabwe depuis 36 ans aura 92 ans cette semaine et le personnel de son bureau lui a présenté un énorme gâteau pour marquer l’occasion. Une plus grande partie se tiendra ce week-end dans la ville de Masvingo, avec un énorme gâteau de 92 kg et le cout total pour l’organisation de la fête est estimé à 700.000 euros.

Publicité

La fête du «merci» pour le plus ancien chef d’État du monde verra des bannières et des panneaux d’affichage portant le slogan «Merci, Bob, de nous donner une voix pour nous faire entendre». l’anniversaire de Mugabe est une célébration publique depuis 1986. Comme très souvent, les fonctionnaires sont réticents à divulguer les coûts d’organisation. Les festivités passées avaient atteint jusqu’à un million de dollars en passant par le transport, l’hébergement et l’alimentation de milliers d’invités.

Tout récemment le  »Sunday Mail » a publié un supplément de 16 pages pour célébrer l’anniversaire de cette année avec des affiches dans le journal disant que «l’anniversaire de Mugabe est semblable à celle de Jésus-Christ».

Pendant ce temps, le Zimbabwe est au milieu d’une sécheresse qui a affecté plus de 3 millions de personnes et dépend de l’aide alimentaire fournie principalement par les États-Unis et l’Union européenne. Les adversaires du président ont critiqué les fêtes somptueuses à une période de difficultés mais les partisans insistent à dire qu’ils doivent faire la fête.
Les membres du parti et les hommes d’affaires ont versé entre 5000 $ et 100000 $ pour une table de 10 personnes lors d’un dîner à guichets fermés, ce week-end pour collecter des fonds pour les festivités.

Publicité

En dehors du banquet, certains Zimbabwéens ont amèrement critiqué ces plans d’anniversaire.
«Peut-être qu’ils n’ont pas honte, se régalant ouvertement au milieu d’une telle faim » , dit Denias Munongoza, 27 ans, diplômé d’université qui vend des cigarettes et des préservatifs pour nourrir sa famille. «Cette année, le président aurait dû dire ‘non' ». « Mugabe et ses acolytes ont l’intention de se régaler au lieu d’assister à la réanimation de l’économie dans le coma et de traiter les effets et l’impact de la sécheresse», a déclaré Obert Gutu, porte-parole du Mouvement démocratique pour le changement.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

---