Un Bishop de l’église d’Angleterre nous demande d’arrêter d’utiliser le pronom « il » pour designer Dieu

4

L’Eglise d’Angleterre veut que les gens arrêtent d’utiliser le pronom masculin pour désigner Dieu, afin de contrer la croyance erronée que le Tout-Puissant a un ****.

Publicité

 Rev Rachel Treweek, l’évêque de Gloucester a été introduite à la haute Chambre haute hier comme l’un des 26 Seigneurs du Parlement spirituel.

Parlant avant l’événement, la première femme évêque à siéger à la Chambre des Seigneurs a soulevé la question du **** de Dieu, en disant que:

« On nous dit que Dieu a créé les êtres humains à la ressemblance de Dieu … Si je suis fait à l’image de Dieu, alors Dieu ne doit pas être considéré comme masculin. Dieu est Dieu ».

Au lieu d’utiliser soit «il» ou «elle» pour décrire Dieu, l’évêque Treweek dit qu’elle préfère tout simplement utiliser le mot «Dieu».

«Parfois, je me trompe, mais j’essaie de ne pas le faire, » a t-elle dit aux hommes de ‘actualité, ravivant un différend de longue date dans l’Eglise d’Angleterre sur l’inclusion et l’égalité des *****. « Je n’ai pas l’intention de vouloir offenser quiconque, mais je ne veux contester doucement les gens.» Elle a ajouté.

Le vicaire de Belmont et Pittington à Durham, le révérend Dr Miranda Threlfall-Holmes qui est membre du Synode général et également vice-président du groupe de pression Watch – Les femmes et l’Eglise – qui favorise un langage inclusif dans l’Église d’Angleterre, a salué les commentaires du Bishop.

Publicité

« Cet argument est en cours depuis 20 à 30 ans », a t-elle dit à The Independent.

« Récemment, l’Eglise se concentre tellement sur e fait de savoir si nous devrions avoir des femmes évêques que nous avons négligé celui au sujet de Dieu. Les théologiens ont toujours soutenu que Dieu est ni homme ni femme. Nous sommes créés à l’image de Dieu. Dieu n’a pas de ****, Dieu est au-delà de l’égalité. », Elle a ajouté que:

« Nous n’avons pas un pronom non- s3xué à utiliser pour se référer à Dieu ici, mais dans certains autres pays, ils n’ont pas ce problème. En Suède, ils ne disposent pas des pronoms masculins ou féminins. Nos pronoms et notre langue affectent vraiment ce que nous croyons.
Je suis heureuse que Rachel se sert de sa position pour parler de ces points. Je serais tout à fait heureuse de voir certains évêques masculins le faire aussi- je suis sûre qu’ils seraient d’accord avec elle. »

En Janvier, l’Église a consacré sa première femme évêque, le Révérend Lane Libby, en tant que l’évêque de Stockport. Cependant, l’évêque Treweek, troisième femme évêque de l’Eglise et le Rev Canon Alison White a été nommé l’évêque de Hull en Mars et sera la première à se joindre à la Chambre des Seigneurs.

Lorsqu’on lui a demandé si elle était une féministe, elle a dit: « C’est un mot qui est très dours. Si cela signifie que je crois que les hommes et les femmes ont été créés par Dieu comme égaux mais différents, alors oui je suis une féministe.

Mais si cela signifie les femmes veulent être des hommes et parfois ont un léger sentiment d’être forte et dominatrice, alors je rejette cela. »




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

4 commentaires

  1. Maiyaki Filingué _NIGER sur

    Dans le saint coran Dieu utilisé toujours « il » pour communiquer avec nous tous simplement, et ça ne veut pas dire qu’il est masculin. Aucun être vivant ne ressemble à lui, le fait de dire qu’il a créé l’homme à son image est sans fondament.

  2. Neville BAVON sur

    Est-ce une parité que la Bishop réclamme jusqu’ à la Divité ? Comme pour dire  » Pourquoi Dieu pourait-il seulement avoir un qualificatif masculin  » !

  3. Neville BAVON sur

    Dieu a souhaité lui-meme apparaitre comme Homme et non comme une Femme. Il est souverain. S’il n’a pas de sexe, ce n’est pas ce qui importe, à moins que les femmes cherchent à jouer leur parité jusqu’ au Dieu.

  4. Déjà une femme révérende, c’est mal parti pour leur « église ».
    Elle est sure d’avoir déjà lu la Bible cette femme là?

Laissez une réponse