Un Camerounais froidement abattu par la police de Los Angeles

4

Cela fait juste quelques jours qu’un Camerounais qualifié d’être sans domicile fixe, a été  froidement abattu par la police de Los Angeles sous le regard impuissant de quelques témoins.

Les personnes présentes sur les lieux du drame expliquent que les policiers effectuaient une intervention dans le quartier de Skid Row, lorsqu’ils sont tombés sur ce sans papier Camerounais.

Publicité
 

Le Camerounais était armé et suspecté d’avoir été à l’origine d’un braquage qui avait eu lieu quelques heures auparavant. D’après une presse Américaine, ce sans abri était un Camerounais qui vivait avec les papiers d’un français qu’il avait volés.

Pour justifier la bavure policière, les agents de la police qui étaient au nombre de 6 contre 1 expliquent qu’il avait été demandé au sans abri de lâcher son arme. Ce qu’il n’avait pas fait.

L’intervention a donc dégénéré au point où on a vu plusieurs coups de feu atteindre le Camerounais qui a rendu l’âme immédiatement. La seule solution était-elle d’abattre ce sans abri Camerounais parce qu’il était armé ? Ne pouvait-on le blesser pour le rendre incapable de se servir de son arme?

Une manifestation a eu lieu hier pour dénoncer et condamner cette bavure policière qui est encore une de trop. On se souvient il n y a pas longtemps, un autre avait abattu dans les conditions à peu près similaires.

 

Publicité
 

 

 

(Visited 366 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

4 commentaires

    • DIALO GUE LE PSH sur

      don t detesting america, dans tous les pays du monde entier c’est les individu atteint de maladie mentale qui de viennent en majorité des policier. Les policiers sont très dangereux en afrique s’il s’agit d’aller matter la population qui cherche la justice. La différence entre les américains et les africains c’est la non autorisation de possession d’une arme à feu par tout le monde.
      Je vais te dire que les noirs tues plus de noirs au USA que le nombre de noir tués par les blancs.

Laissez une réponse