USA: Barack Obama attaque frontalement Donald Trump

2

Vendredi lors de sa conférence de presse, le président Barack Obama a attaqué frontalement Donald Trump, désormais seul candidat à la Maison Blanche d’un parti républicain plongé dans le désarroi qui a échoué à freiner l’ascension du milliardaire.

Publicité
 

Profitant de la remontée de sa popularité dans les sondages (51% des Américains lui donnent aujourd’hui une bonne note), Barack Obama a donc utilisé cette arme pour faire campagne pour son parti, et plus particulièrement pour Hillary Clinton, qu’il aimerait bien voir lui succéder.

La présidence des Etats-Unis, «ce n’est pas du divertissement. Ce n’est pas une émission de télé-réalité», a lancé M. Obama, faisant allusion à Trump quand il animait ce genre d’émission.
«Nous traversons des moments difficiles et (la Maison Blanche), c’est vraiment une fonction sérieuse», a rappelé celui qui pilote l’exécutif américain depuis maintenant 7 ans et qui ne manque jamais une occasion de rappeler combien Trump est inapte à la fonction présidentielle.

La candidate Hilary Clinton profitera sans doute de cette sortie de Barack Obama pour choisir comme thème de sa campagne « Donald Trump incompétent pour la présidence ». Hilary Clinton pense d’ailleurs qu’on ne peut pas placer un électron libre à la tête des États-Unis.

Publicité
 

Avant de se lancer dans la politique, le milliardaire américain était surtout connu du grand public pour être l’animateur star de l’émission de télé-réalité « The Apprentice » et pour les tours d’immeuble et casinos à son nom.Si bien que personne ne le considérait comme un candidat sérieux quand il a lancé sa campagne en juin, pour affronter 16 autres prétendants conservateurs aguerris.

(Visited 2 343 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

2 commentaires

  1. Votre commentaie moi jesuis congolais j’ennee dans une familles poivrais je 23ans je suifries dans mon pays je travail je demandé juste l’aide dans votre pays svp aide moi …..

Laissez une réponse