ZIMBABWE : Robert Mugabe prépare sa fille Bona Mugabe à sa succession

7

Âgé de 91 ans,  Robert Mugabe semble avoir d’ores et déjà positionné sa fille Bona pour lui succéder à la tête de l’un des Etats les plus pauvres d’Afrique, au mépris total des partis d’oppositions et de la démocratie.

Sa femme  étant malade et incapable de diriger le pays, ce sera donc sa fille Bona Mugabe, 24 ans , qui deviendra probablement la première femme d’un Etat « dictatorial » au monde.

Publicité
 

On se souvient encore que  les élections de 2008 laissaient entrevoir un espoir de démocratisation, mais à la grande surprise, le pays  retourne dans ses travers de la dictature sous l’impulsion de Robert Mugabe qui tient fermement les rênes du pays depuis 1980.

Cette transition est néanmoins une surprise car, dans sa conception toute particulière du pouvoir, le vieil homme semblait privilégier l’arrivée de sa femme, la très controversée Grace, communément surnommé « Disgrace » (honte) en référence à ses séances shopping de luxe dans les magasins du monde entier, alors que le peuple ne dépasse pas les 50 ans d’espérance de vie.

Le président Robert Mugabe réussira t-il cette manœuvre ?

Publicité
 

 

(Visited 528 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

7 commentaires

  1. kiazowa Ferdinand sur

    Laissons les zimbabées trouver la solution eux-memes,on a vu ce que sont devenus,la libye,l’egypte,l’irak,et autres en cherchant le changement à tout prix.

  2. Vous racontez tous n’importe quoi. Cet article ne cite rien qui prouve que Mugabe positionne sa fille et vous ne cherchez même pas à vérifier et comme des poules devant l’arachide vous vous mettez à dire n’importe quoi. Ce que je déplore dans ce site c’est des affirmations gratuites dont je m’en méfie.

  3. c’est une bonne chose il faut que sa philosophie continue pour que l’afrique reste pour les africains ces opposants servent pas l’afrique

  4. Sur quelle planète somme nous??? Quelle honte, pauvre maman Africa. Des états qui passe de père en fils en passant par la baguette magique de maman . tout ça sur le dos des pauvres citoyens qui gémissent sous le poids de ces vautours .

    • Borel n’a certainement rien à dire….il me semble qu’il est à la solde des prédateurs du vieux BOBS…

Laissez une réponse