À la Une R.D Congo Religion

RDC / Un attentat d’un groupe rebelle dans une église tue près de 20 fidèles

TSHISEKEDI

Le gouvernement congolais a vivement condamné l’attentat à la bombe qui a tué une vingtaine de personnes et mutilé plusieurs dizaines de fidèles en plein culte. Cet acte odieux ne restera pas impuni assure le gouvernement de la RDC.

La RDC condamne vigoureusement « l’attentat à la bombe perpétré visiblement par des terroristes ADF, ce dimanche 15/01/2023, contre des citoyens en plein culte dans la paroisse de la 8e Communauté des Églises Pentecôtistes du Congo dans la cité de Kasindi au Nord-Kivu », s’indigne le ministre de la Communication et des Médias sur les réseaux sociaux, après avoir vu les images horribles de corps de Congolais ensanglantés.

Au moins 17 personnes ont été tuées et une vingtaine d’autres gravement blessées le dimanche 15 janvier 2023 lors de l’explosion d’une bombe artisanale dans l’église de la 8e CEPAC de la commune de Kasindi-Lubirigha (Nord-Kivu) et cité frontalière avec l’Ouganda située à 90 kilomètres au Nord Est de la ville de Beni. Dans la déstabilisation de la RDC, c’est une première que l’utilisation de bombes artisanales contre les regroupements de populations civiles.

C’est pourquoi toute la classe en RDC a dénoncé cet acte criminel et barbare. Rapidement, l’armée est arrivée sur les lieux et a pris quelques mesures. L’une d’elles pourrait faire grincer des dents, mais il le faut. L’armée recommande d’éviter les attroupements afin de ne pas faciliter le travail criminel des rebelles et terroristes de l’ADF en RDC. Une enquête est déjà en cours pour comprendre le modus operandi des terroristes qui ont posé cet acte.


« Le bilan global et les résultats des enquêtes préliminaires en cours seront communiqués dans les heures qui suivent. Le Gouvernement présente ses condoléances les plus attristées aux familles éprouvées et exprime sa profonde compassion aux compatriotes victimes de cet acte terroriste ignoble « , écrit le ministre de la Communication Patrick Muyaya pour rassurer ses compatriotes. Le président Tshisekedi promet de retrouver et de punir ceux qui ont endeuillé ainsi la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *