Divers

44 migrants, y compris des bébés, meurent de soif dans le désert du Niger

Au moins 44 migrants, y compris des femmes et des bébés, ont été retrouvés morts après que leur véhicule soit tombé en panne dans le désert du nord du Niger, en route pour la Libye, ont annoncé jeudi les autorités locales.

“Le nombre de migrants qui sont morts dans le désert est de 44 ans pour le moment”, a déclaré Rhissa Feltou, le maire d’Agadez, une ville éloignée au bord du Sahara, qui est devenue la capitale de la contrebande d’Afrique.

Publicité

L’année dernière, l’Organisation Internationale pour les migrations (OIM), a enregistré 335 000 migrants en route vers le nord du Niger.

La Croix-Rouge, qui a déclaré “au moins 44 migrants sont décédés”, a envoyé une équipe sur le site “pour recueillir des informations” sur les circonstances.

Une source de sécurité qui a requis l’anonymat, a déclaré: “les migrants subsahariens, y compris des bébés et des femmes, sont morts de soif parce que leur véhicule est tombé en panne”.

Au début de mai, huit migrants du Niger, dont cinq enfants, ont été retrouvés morts dans le désert en se rendant en Algérie.

Dans le même mois, des soldats en patrouille dans le nord du Niger ont sauvé environ 40 migrants de divers pays d’Afrique de l’Ouest qui avaient été abandonnés dans le désert par des contrebandiers qu’ils avaient payés pour se rendre en Libye.

Le groupe comprenait des personnes de la Gambie, du Nigéria, de la Guinée, du Sénégal et du Niger, tous espérant atteindre la côte libyenne, et traverser la Méditerranée vers l’Europe.

La Libye a longtemps lutté pour contrôler ses 5 000 kilomètres de frontières méridionales avec le Soudan, le Tchad et le Niger, même avant l’insurrection de 2011, qui a renversé le régime de Muhammar Kadhafi.

Publicité 2

Dans le chaos qui a suivi, les trafiquants ont intensifié leurs activités, chaque année, avec des dizaines de milliers de personnes faisant la traversée périlleuse en Italie à quelques 300 kilomètres.

L’Allemagne et l’Italie ont appelé le mois dernier, une mission de l’UE à être installée à la frontière entre la Libye et le Niger, afin de réduire le flux migratoire.

À la mi-avril de cette année, l’Italie avait enregistré près de 42 500 migrants venant en mer, dont 97% arrivaient de Libye.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer