À la UneMaliPolitique
A la Une

49 soldats arrêtés/ Le Mali n’a jamais demandé de médiation: Abdoulaye Diop contredit le Togo

Le Mali n’a pas été à l’initiative de la médiation menée par le Togo sur l’affaire des 49 soldats ivoiriens arrêtés à Bamako. Une précision qu’a tenue à faire le ministre des affaires du Mali, après la sortie du ministre des affaires étrangères du Togo. Ce dernier avait affirmé qu’il agissait sur la demande des autorités maliennes.

5

Que recherchait le ministre Robert Dussey en affirmant dernièrement qu’il faisait le go-between entre le Mali et la Côte d’Ivoire sur la libération des 49 soldats ivoiriens détenus depuis à Bamako ? Mettre la pression sur les Maliens en insinuant qu’ils essayaient de se sortir d’une impasse diplomatique ou contenter les susceptibilité du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara ?

Le ministre des affaires étrangères du Mali a laissé passer l’orage avant de recadrer son homologue togolais. Gêné aux entournures, Abdoulaye Diop a tenu à préciser les choses, en faisant une révélation sur un autre pays qui attendait d’agir. Selon le ministre des affaires étrangères du Mali, son pays n’a jamais demandé au Togo d’engager une médiation quelconque.

« Nous ne voulons entrer en guerre avec aucun pays voisin. C’est dans ce cadre là que le Mali a été doublement sollicité par rapport à une médiation. Et le Mali a accueilli favorablement la médiation de la République togolaise et nous travaillons dans ce cadre là. Mais, je crois que des informations où en tout cas le langage diplomatique n’a pas permis de restituer les choses dans leur contexte. Mais à cette double sollicitation, nous avons marqué notre préférence pour la médiation togolaise », a tranché Abdoulaye Diop.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page