Nigeria

Nigeria: 82 lycéennes de Chibok libérées des mains de Boko Haram. Photos

C’est la fin de plus de trois ans de captivité. Quatre-vingt-deux lycéennes de Chibok ont été libérées, samedi dernier, des mains du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, ont fait savoir un ministre, des sources de sécurité, le père de deux filles, et la présidence nigériane elle-même. Les quatre-vingt-deux lycéennes ont été échangées contre des membres de Boko Haram détenus, a expliqué la présidence.

L’annonce de leur libération a suscité une vague de joie au sein des membres de leur famille respective. Des félicitations ont été adressées aux autorités nigérianes notamment par les responsables de la campagne “BringBackOurGirls” (Ramenez nos filles). Dimanche dernier, les 82 filles ont été reçues par le président Buhari à son palais en présence des parents des ex-otages.

Publicité

Selon les informations, les filles sont libérées dans le cadre d’échanges de prisonniers de Boko Haram. La croix rouge internationale et la Suisse a joué un grand rôle dans les échanges.

On ignore encore l’état de santé des quatre-vingt-deux victimes. « Ça a l’air d’aller, mais elles ont l’air très maigres », a dit à l’AFP un membre d’un groupe d’autodéfense de Banki à propos des jeunes filles, dont l’une est, selon lui, accompagnée d’un enfant de moins de 2 ans. Deux d’entre elles ont été amputées. L’une d’une jambe, à la suite d’un bombardement de l’armée nigériane sur des postes de Boko Haram, l’autre de la main, à cause d’une blessure infectée pendant sa détention, a-t-il expliqué à l’AFP.

Nigeria: 82 lycéennes de Chibok libérées des mains de Boko Haram. Photos

La libération des 82 filles intervient après trois années passées aux mains du groupe terroriste Boko Haram. Le jour de leur enlèvement, elles étaient 276.  Près d’une cinquantaine avaient réussi à s’échapper du groupe, et plus tard, 21 filles avaient aussi été libérées en octobre 2016.

A ce jour, selon les calculs, elles sont encore plus de 110 aux mains de leurs ravisseurs. On sait peu de choses sur celles qui restent détenues, comme d’ailleurs sur tous les autres enlevés par Boko Haram et dont on ne parle quasiment jamais.

Reçues dimanche au palais de la présidence, les filles ont reçu le mot de bienvenue de la part du chef de cabinet du président Buhari, Abba Kyari

Nigeria: 82 lycéennes de Chibok libérées des mains de Boko Haram. Photos

Pub


“Nous souhaitons la bienvenue à nos filles, à nos sœurs. Nous sommes heureux de vous faire revenir. Nous sommes très heureux que vous soyez de retour”, disait aux ex-otages le porte-parole du président Buhari, Abba Kyari, dimanche, à Abuja. Avant d’ajouter “Que chaque Nigérian oublie aujourd’hui toutes les difficultés auxquelles il est confronté, car c’est un moment très joyeux. Bienvenue, bienvenue, bienvenue”

En rapport avec cette libération, la présidence nigériane a exprimé sa profonde gratitude aux organismes de sécurité, aux soldats, au gouvernement Suisse, à la Croix-Rouge, aux ONG locales et internationales pour le succès de cette opération

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer