Côte d'IvoireSociété
A la Une

“90% des appels aux pompiers sont de fausses alertes” (Préfet d’Abidjan)

Les populations abidjanaises devraient bénéficier de cours de civisme, si l’on s’en tient au constat du préfet de la ville. Pour Vincent Toh Bi Irié, 90% des appels passés aux pompiers sont des fausses alertes.

C’est via sa page facebook que Vincent Toh Bi Irié a partagé son coup de gueule contre l’attitude de ses concitoyens à l’endroit des sapeurs pompiers militaires d’Abidjan.

Publicité

« Au moins 90% des appels sur le numéro d’urgence des Pompiers Militaires d’Abidjan sont composés de faux appels, c’est à dire fausses alertes, plaisanteries ou jeux . C’est hallucinant ! », a déploré le préfet d’Abidjan, après un retour d’expérience effectué à la base de l’Indénié.

Pour le chef de l’administration d’Abidjan, “ces appels indélicats empêchent les Pompiers de faire leur travail et de sauver les vies de personnes en détresse”, ajoutant que l’incivisme des habitants sous sa responsabilité administrative avait dépassé les limites.

Vincent Toh Bi Irié a enfin menacé de mettre aux arrêts les auteurs de ces actes.

Tags

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer