À la UneFootballSport
A la Une

A quoi sert la carte rose ? La grande nouveauté de la Copa America 2024

La CONMEBOL a confirmé que le carton rose sera utilisé pour la première fois lors de la Copa América 2024 qui se jouera en juin aux États-Unis.

5

Le carton rose servira à avertir, de manière purement administrative, en cas de suspicion de traumatisme crânien ou de commotion cérébrale.

Autrement dit, lorsqu’une commotion cérébrale est confirmée, le carton rose sera remis au quatrième arbitre par un membre du staff technique du joueur concerné. Il le fera pour préciser qu’il s’agit d’un changement dû à une commotion cérébrale. En aucun cas le carton rose ne pourra être utilisé par l’arbitre en chef ou le quatrième officiel pour le montrer devant le public.

« Lorsque le remplacement pour commotion cérébrale est utilisé, l’équipe adverse aura automatiquement la possibilité d’effectuer un remplacement supplémentaire », a partagé la direction des compétitions et des opérations de la CONMEBOL (Confédération sud-américaine de football ) pour expliquer ce que serait un sixième changement à prendre en charge. la santé des joueurs, ce qui d’ailleurs existait déjà dans les règles du football. En fait, cela s’est produit lors de la dernière finale de Coupe du monde contre la France.

Le protocole stipule que « si un remplacement régulier est effectué en même temps qu’un remplacement pour commotion cérébrale, une opportunité de remplacement sera déduite. Lorsqu’une équipe a utilisé toutes les opportunités de remplacement régulier, elle ne peut pas utiliser un remplacement pour commotion cérébrale pour effectuer un remplacement régulier.  » D’où cette distinction carte rose.


1

Quand peut-on utiliser la carte rose ? C’est l’article 96

Article 96º – Substitution en cas de suspicion de traumatisme cranio-encéphalique et de commotion cérébrale.

I. Jusqu’à 1 (un) remplacement par équipe et par match peut être effectué en cas de suspicion de traumatisme crânien et de commotion cérébrale, indépendamment des 5 (cinq) remplacements mentionnés à l’article précédent du présent Règlement (en cas de prolongation, six substitutions). Le remplacement pour commotion cérébrale peut être effectué quel que soit le nombre de remplacements effectués jusqu’au moment où il se produit.

II. Si l’équipe décide d’effectuer le remplacement pour commotion cérébrale, l’arbitre en chef ou le quatrième officiel en sera informé. Pour ce remplacement, un carton rose, différent des autres cartons de remplacement, sera utilisé.

III. Cependant, si un remplacement régulier est effectué en même temps qu’un remplacement pour commotion cérébrale, une opportunité de remplacement sera déduite. Lorsqu’une équipe a utilisé toutes les opportunités de remplacement régulier, elle ne peut pas utiliser un remplacement pour commotion cérébrale pour effectuer un remplacement régulier.

IV. Lorsque le remplacement pour commotion cérébrale est utilisé, l’équipe adverse aura automatiquement la possibilité d’effectuer un remplacement supplémentaire. L’arbitre en chef ou le quatrième officiel informera l’équipe adverse qu’à partir de ce moment, elle a la possibilité d’utiliser un remplacement supplémentaire et une opportunité de remplacement supplémentaire, qui peuvent être effectuées simultanément ou après le remplacement pour commotion cérébrale effectué par l’équipe adverse. . Cette opportunité supplémentaire ne peut être utilisée que pour un remplacement supplémentaire, et non pour des remplacements réguliers.

V. Un joueur victime d’une commotion cérébrale ou soupçonné d’avoir subi une commotion cérébrale ne peut pas rejoindre le match ni participer aux tirs au but et, dans la mesure du possible, doit être escorté jusqu’aux vestiaires ou à un établissement médical.

VI. Une fois le match terminé (dans les 24 heures après la fin du match), le médecin de l’équipe qui a détecté ce soupçon sur le terrain de jeu et qui a ou non remplacé le joueur, doit envoyer le formulaire SCAT5 complété et signé ( standardisé pour évaluer les commotions cérébrales) au comité médical de la CONMEBOL.

Ahmad Diallo

Je suis Ahmad Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Email : aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page