Accusé de se blanchir la peau, la réaction du vice-président zimbabwéen

0
Une polémique sur le général Constantino Chiwenga court au Zimbabwe. Le vice-président est accusé d’utiliser une crème pour se blanchir la peau. Ce que ce dernier dément totalement.

Le sujet principal des internautes sur les réseaux sociaux au Zimbabwe est l’ancien commandant des forces armées, le général Constantino Chiwenga. Des surnoms lui sont donnés comme ” Bleachy Chiwenga “, ce qui est de trop pour le vice-président qui a fini par sortir de sa réserve.

C’est lors des obsèques de sa sœur, ce mardi 08 mai que le général a nié s’éclaircir la peau. Le vice-président évoque plutôt une anomalie cutanée, sans faire de précision. Il souffrirait de cette maladie depuis la fin de l’année 2017, la période qui a vu la démission de l’ancien président Robert Mugabe à la suite d’un coup de force dirigé par lui-même.

Publicité

” C’est au cours de (l’opération militaire) que je suis tombé malade, j’ai eu cette maladie de la peau qui a touché tout mon corps, de mes pieds à mon dos. Et les journalistes ont commencé à dire que j’utilisais des crèmes éclaircissantes pour me blanchir la peau. J‘étais malade “, a-t-il indiqué.

Le deuxième homme fort du Zimbabwe a également indiqué qu’il a suivi un traitement en Afrique du Sud dont il n’a pas été satisfait du résultat.

Il continue pour dire que tout ses espoirs sont dirigés vers un traitement que lui a conseillé une religieuse catholique. Son épouse utiliserait également ce traitement à base de feuilles car elle aussi atteinte par cette anomalie cutanée.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X