À la UneCôte d'IvoireJustice
A la Une

Achat d’une villa / Méambly fait des révélations sur les 250 millions que lui doit Mabri Toikeusse

Le PDG de First Transit, Evariste Méambly ne veut plus laisser de répit à l’ex-ministre Mabri Toikeusse dans l’affaire de 250 millions qui les oppose depuis quelques années. Alors que Méambly insiste pour le remboursement de la somme prêtée à Mabri, les avocats de ce dernier brandissent une décision de justice qui aurait débouté le plaignant. Face à cela, Meambly fait d’autres révélations.

Méambly Evariste se dit surpris de la nouvelle posture de Mabri Toikeusse qu’il accuse lui devoir au moins la somme de 250 millions de FCFA. L’ancien président du Conseil Général du Guémon, après avoir tenté plusieurs règlements à l’amiable, a été contraint de traduire le ministre Mabri Toikeusse en justice afin de rentrer en possession de son argent qu’il lui a prêté.

5

Pourtant, les avocats de Mabri prétendent qu’une décision de justice aurait débouté Meambly dans cette affaire. Ce que réfute catégoriquement Méambly. Dans une réponse aux avocats de Mabri, le PDG de First Transit fait savoir que la décision de justice brandie par les avocats de Mabri ne lui a jamais été signifiée. De plus, si cette décision existe, ce ne serait que le premier round d’une affaire longtemps étouffée par une médiation souterraine.

A ce sujet, Méambly fait des révélations sur les personnes au cœur de la médiation, la banque qui a reçu son argent pour acheter la villa de Mabri, la propriétaire etc. Selon, Evariste Méambly, toutes ces personnes et entité publique peuvent témoigner de la véracité de ses accusations. « Les relevés de compte de la société First Transit inscrits dans les livres de la BHCI relatifs aux différents retraits de fonds jusqu’à concurrence de 250.000.000 FCFA sont disponibles », affirme Meambly.

Qui révèle aussi que c’est le notaire Angoua Olivier qui a réceptionné tous les chèques dans cette affaire. En sus, Méambly atteste que l’ex-propriétaire de la villa est dame Koné Vakaba Nesseneba épouse Touré et qu’elle peut témoigner en sa faveur dans cette affaire. Enfin, comme autres témoins, Meambly cite le ministre Albert Flindé, Jean Blé Guirao et l’honorable Guéi Mireille, fille du Général Guéi Robert.


1

Meambly veut donc une confrontation avec Mabri en présence de toutes ces personnes. Une confrontation qui fera éclater la vérité sur l’argent qu’il a prêté à Mabri Toikesseuse et que ce dernier refuse de rembourser. S’il entend user de toutes les voies de recours que lui offre la justice, Meambly dit être encore disposé à des négociations « à travers les différents conseils ou tout autre médiateur ». L’essentiel pour lui étant que Mabri Toikeusse lui rembourse enfin son argent.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page