Burkina Faso

Burkina Faso: Le Président burkinabè félicite Adama Barrow et encourage Macky Sall

Le nouveau président Adama Barrow a été investi président de la Gambie le 19 janvier dernier à l’Ambassade de Gambie au Sénégal, alors que le président sortant, Yahya Jammeh s’accroche toujours au  pouvoir. Aussitôt la cérémonie d’investiture achevée, Adama Barrow a reçu les félicitations  de Roch Christian Kaboré, président  du Burkina Faso.

“Je félicite Adama Barrow pour son investiture comme nouveau Chef de l’Etat gambien. Mes vœux de succès l’accompagnent”, peut- on lire sur le compte Twitter de Roch Kaboré. Tout en félicitant le nouvel homme fort de la Gambie, M Kaboré n’a cependant pas oublié d’adresser des mots au président sénégalais, Macky Sall pour sa détermination à résoudre la crise gambienne, née du volte-face du président Jammeh.

Publicité

“J’ai téléphoné à mon homologue Macky Sall pour saluer son leadership dans la conduite de l’opération menée par la CEDEAO en Gambie”, a affirmé le Chef de l’Etat burkinabè.

En Gambie, les populations fuient le pays pour se réfugier dans les pays voisins comme le Sénégal. La peur gagne les cœurs depuis que  l’option militaire est devenue plus précise. Depuis, les troupes de la CEDEAO sont entrées sur le territoire gambien dans le but de faire partir M Jammeh de la présidence, au cas où la dernière médiation ne réussissait pas. L’institution sous régionale tient à cette négociation de dernière minute que va tenter le président guinéen, Alpha Condé.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé la CEDEAO à mener une intervention militaire en Gambie pour contraindre Jammeh à quitter le pouvoir.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Un commentaire

  1. Quelque soit la manière avec laquelle ils ont accédé au pouvoir :coup d’État avec ou sans effusion de sang,rébellion ravageant et décimant le pays qu’ ils disent aimer,élection manipulée ou transparente et véritablement libre…ils ont tous dit être motivé par leur ardent désir de faire sortir leur peuple du gouffre de la pauvreté.
    Fils de familles modestes et souvent sans référence dans leurs pays, ils se transforment presque tous à de “petits dieux”et pensent qu’ils sont une providence du ciel pour leur peuple. Se targuant même le droit de dire que le peuple leur doit tout.
    Aussi ,ils se réservent le droit de mettre le pays à sang et à feu une fois qu’ ils sentent le souverain primaire se réveiller pour revendiquer ses droits. Après tout, n’est -ce pas lui (le peuple)qui détient le pouvoir et qui choisit à qui le donner?
    Ils s’accaparent du pouvoir et pensent qu’ils l’héritent de droit.
    Ils sont tous indignes de leur peuple et de l’Afrique.
    Nous ne pouvons pas accepter la guerre mais quelquefois ces genres des dirigeants indignes à l’Afrique ont besoin de se faire bousculer.
    Écoutez vos peuples vous tous qui,en jurant à leurs noms,ne faîtes que protéger vos postes et votre pouvoir.
    Sachez que vous n’êtes que des humains.Nous savons que,comme le commun des mortels, il vous arrive aussi d’avoir peur et de chercher à vous assurer une hégire honorable.
    Que le cas de Jameh vous enseigne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer