Inspiration
A la Une

Soudan: des adolescents construisent un robot pour aider à résoudre un sérieux problème mondial

L’élimination des déchets plastiques a toujours été l’un des problèmes majeurs auxquels les écologistes doivent faire face car ils obstruent non seulement les égouts, mais deviennent une menace pour la vie aquatique.

Selon Face2Face, les déchets plastiques ont augmenté de manière inquiétante au début des années 2000 par rapport aux 40 dernières années, car 300 millions de tonnes de déchets plastiques seraient générées chaque année. Certains des fleuves d’où proviendraient ces déchets sont le Yangtsé, l’Indus, la Perle, le Mékong, le Nil, le Niger, entre autres.

Publicité

Alors pour freiner ce problème, des adolescents Sud-Soudanais font tout pour changer cela en construisant un robot capable de débarrasser les eaux des déchets plastiques et autres polluants.

Les adolescents travaillent pour aider le monde à avoir des eaux plus propres et une vie aquatique plus saine.

La création a été présentée au First Global Challenge qui s’est tenu à Dubaï. Richard Ring, le mentor de l’équipe, a déclaré que le robot avait été construit pour aider à nettoyer le Nil.

James Madut, l’un des adolescents, a déclaré que les jeunes devraient se concentrer sur la façon dont ils pourraient travailler ensemble pour améliorer leurs communautés. «En tant que jeune, notre objectif principal est de nous unir et de produire un changement et de travailler avec la communauté pour nettoyer les océans. Nous pouvons le faire ensemble », a-t-il déclaré.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer