Culture & LoisirsMondePeople

La polémique de la bonne année continue : Booba tacle sévèrement Gims-Vidéo

Le jour du nouvel an, le rappeur français Gims avait surpris les milliers d’internautes par ce post plutôt radical relativement aux vœux. Il s’insurgeait en effet, contre ses frères musulmans qui lui envoyaient des messages pour lui souhaiter une bonne année ou un joyeux anniversaire. Le rappeur Booba décide à la suite de ce post de recadrer son confrère.

« Les muslims, on a la même conviction, arrêtez avec cela, disait Gims. Les frères, ne faites pas ça. Venez, on se concentre sur nos trucs à nous. Restons forts sur nos valeurs« , Une position pour le moins radicale qui avait rapidement suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux. Des propos ayant indigné un certain nombre de fans ou de personnalités du showbiz.

L’occasion était bien présente pour le rappeur Booba toujours aux aguets quand il s’agit d’envoyer des piques. Il s’est en effet fait un malin plaisir à surfer sur le fameux buzz pour envoyer des piques à Gim’s.

« Grand pitre sans pupitre que tu es ! » lui a-t-il lancé sur Twitter. Avant d’enchaîner avec une litanie de piques : « Joyeux Noël, bonnes Pâques, bonne année, bonne Saint-Valentin et happy birthday, marabout », « Financé par l’extrême droite, alors là, t’as fait fort ! T’es le meilleur ! » Et de souligner également que Gims avait moins d’état d’âme quand il participait à la grande soirée du 31 décembre à Versailles sur France 2 l’an dernier. « Ah, par contre, pour prendre un billet sur les fêtes chrétiennes, t’es là, mon salaud », lui a-t-il rappelé au passage.


Lire aussi : Gims demande aux musulmans d’arrêter de lui souhaiter une bonne année

Articles similaires

Un commentaire

  1. Nous devons déjà prendre des dispositions avant que cette grippe n’atteigne le continent. Nous avons toujours été champions à attendre qu’il y ait des décès avant d’agir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page