AfriquePolitiqueSociété

Afrique de l’ouest / Elections Présidentielles 2020 dans 5 pays : les mises en garde de l’ONU

Les élections présidentielles se dérouleront cette année dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest. Lors du conseil de sécurité qui s’est tenu jeudi, l’Organisation des Nations Unies est montée au créneau pour donner des avertissements sur les dangers que représenteront ces échéances électorales.

En Afrique de l’ouest, des élections présidentielles auront lieu dans cinq pays au soir de cette année 2020. Les pays dans lesquelles auront lieu ces élections sont : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée et le Niger.

Publicité

Lors du conseil de sécurité qui s’est tenu jeudi 9 juillet passé, le représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mohamed Ibn Chambas, a fait savoir que ces élections doivent consolider la démocratie et la Paix dans la sous-région Ouest africaine.

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a pour sa part averti que les élections à venir pourraient être émaillées de violences, de ce fait il a exhorté les dirigeants à organiser des élections inclusives crédibles et transparentes.

« En prévision de ces élections, qui pourraient être des foyers majeurs de crise, l’UNOWAS continuera d’œuvrer avec ses partenaires pour appuyer les efforts de ces cinq pays en vue de la tenue d’élections inclusives, transparentes et crédibles qui sont cruciales pour la stabilité et le développement de la région », a indiqué M. Chambas.

Pour organiser des élections présidentielles crédibles, inclusives et transparentes, l’organisation internationale a de plus invité les dirigeants à s’accorder avec les opposants sur les sujets épineux afin d’inviter les conflits.

Publicité 2

Les élections en Afrique sont régulièrement suivies de guerres, de violences et de tortures. Ces violences sapent la cohésion sociale font dégringoler les économies et détruisent les biens des pays concernés. Cela semble ne pas interpeller les dirigeants et cadres des opposants africains. Ces guerres et violences postélectorales font reculer l’Afrique malgré ses potentiels.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer