À la UneAfrique
A la Une

Afrique du Sud: Le  »plus jeune millionnaire » arrêté pour « fraude »

Selon la BBC, le jeune millionnaire en trading, a été arrêté pour fraude en Afrique du Sud et pour des dettes non payées.

Shandile Shezi, le plus « jeune millionnaire » d’Afrique du Sud en trading est arrêté pour fraude.

Le porte-parole de l’Autorité nationale des poursuites (NPA), Phindi Mjonondwane, a déclaré que Shezi avait comparu jeudi devant le tribunal d’instance de Wynberg. Son affaire a été reportée au 24 novembre et il est en liberté sous caution.

Publicité
Afrique du Sud: Le ''plus jeune millionnaire'' arrêté pour "fraude"

Le jeune garçon qui autrefois fascinait le monde grâce à ses exploits en trading et son style de vie luxueux, fait aujourd’hui face à des injures et des propos déplacés sur les médias sud-africains.

D’après la BBC, Shandile Shezi serait très endetté et n’aurait pas tenu ses engagements de remboursement.

Accompagné de ses avocats, le jeune millionnaire né à Durban s’est livré mercredi dernier à la police après avoir été accusé d’avoir détourné 500 000 rands à son associé et actionnaire de leur société nommée Global Forex Institute [GFI]. Selon l’objectif commercial expliqué par l’entreprise, GFI est créé pour guider les gens vers la création de leurs propres plateformes de trading.

Afrique du Sud: Le ''plus jeune millionnaire'' arrêté pour "fraude"

« Je peux confirmer qu’il a été arrêté. Il comparaîtra devant le tribunal de première instance de Randburg demain [jeudi] pour fraude », a déclaré le porte-parole du SAPS, le Capt Mavela Masondo .

Depuis quelques jours, plusieurs personnes affirment ne pas avoir reçu leurs retours sur investissements, qu’elles attendaient de la part de la Société Shandile.

En un an, c’est la quatrième grosse tête du trading qui tombe en Afrique, pour les mêmes raisons de Trading, Cryptomonnaie ou MLM. Shandile était devenu un exemple dans le milieu du trading depuis quelques années. De plus en plus de personnes se lancent dans le trading, sans comprendre comment ça marche.

Afrique du Sud: Le ''plus jeune millionnaire'' arrêté pour "fraude"

Autres graves accusations de fraudes contre Shezi

Comme pour de nombreux autres crimes présumés impliquant un certain nombre de personnes, voici entre autres des accusations supplémentaires de victimes qui n’ont pas encore porté plainte contre le jeune Shezi.

Pour Shezi, il s’agit de trois accusateurs de Limpopo en Afrique du Sud. Un directeur d’école prétend que Shezi lui doit 1,2 million de rands, une autre victime nommée Allan Ledwaba affirme que Shezi avait l’habitude de donner des conférences sur le trading Forex pour lesquelles il a facturé pas moins de 10 000 rands.

Publicité 2
Afrique du Sud: Le ''plus jeune millionnaire'' arrêté pour "fraude"

« Ses séminaires étaient toujours bondés. À un moment donné, il y avait plus de 1 000 personnes dans l’un de ses séminaires… Il m’a montré ses comptes de trading, qui [montraient qu’ils] contenaient plus de 6 millions de dollars [89 millions de rands] », a déclaré Ledwaba.

« Il conduisait des Lamborghini et des Ferrari, ce qui attirerait n’importe quel jeune comme moi »

La troisième allégation provient d’un autre ancien directeur d’école qui prétend avoir investi un total de 1,3 million de rands dans les entreprises commerciales de Shezi. La victime affirme avoir utilisé l’argent de sa pension pour transférer des paiements de 100 000 rands, 200 000 rands et 1 million de rands entre 2018 et 2019.

Afrique du Sud: Le ''plus jeune millionnaire'' arrêté pour "fraude"

«Nous lui avons donné [Shezi] R100 000 en 2018, puis en 2019, il nous a dit que l’argent était arrivé à échéance, et c’était R200 000. Nous avons ensuite eu une conversation que si je démissionnais et investissais mon versement de retraite, je gagnerais plus d’argent , » il prétendait.

« J’ai investi 1 million de rands en 2019. Il nous envoyait des dividendes tous les mois, mais, à la fin de l’année, il a commencé à dire que les affaires étaient difficiles et qu’il avait du mal à investir », a déclaré le directeur.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page