À la UneAfriquePolitique

Afrique-présidence à vie/ Barack Obama parle à Biya, Sassou, Obiang, Déby

Dans une interview accordée à une télévision française, Barack Obama est revenu sur l’appétence de certains dirigeants au monde, notamment en Afrique, à se croire indispensables pour leurs peuples.

Publicité

Barack Obama qui avait dit en Afrique que les peuples n’avaient pas besoin de dirigeants forts mais d’institutions fortes, se rappelle à leur souvenir. Bien qu’il ne soit plus au pouvoir. Le message d’Obama est sans équivoque.

« Notre salut ne vient pas d’un seul grand dirigeant extraordinaire qu’il faut suivre aveuglément, mais plutôt d’une citoyenneté bien informée à laquelle nous participons tous. Nous avons tous des responsabilités pour rendre la société meilleure. », a martelé l’ex-président américain.

Une sortie qui intervient à un moment où des chefs d’États africains comme Sassou N’guesso, Idriss Deby, Paul Biya, Obiang Nguema s’accrochent au pouvoir. Ils semblent vouloir carrément y mourir. Et s’en donnent les moyens. Quand d’autres en Afrique l’ouest ont pour sport favori le viol des constitutions.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page