Divers

Agés de 3 et 5 ans, ils vivaient depuis une semaine avec le cadavre de leur mère sans se rendre compte

Malou Makengo, est une femme d’une trentaine d’années d’origine congolaise. Elle vivait seule avec ses enfants à Troyes en France. En mars dernier, elle succombe à un cancer qu’elle n’avait pas soigné
Depuis plusieurs jours, les moniteurs de l’auto-école où était inscrite la mère de famille tentaient de la joindre au téléphone.

La croyant endormie, ses fils ont répondu qu’elle dormait, et cela à chaque fois que le téléphone sonne. Agés de 3 et 5 ans, ils sont restés allongés près d’elle en espérant qu’elle se réveille. Ce qui n’arrivera jamais. Pendant un peu plus d’une semaine, ils se nourrissaient seuls de yaourts, lait et autres restes des plats cuisinés par leur mère.

Publicité

Malgré son suivi par une assistante sociale du secteur, la maman est une femme isolée et relativement solitaire, sans famille à Troyes.

Le 6 avril dernier, une fuite d’eau et l’odeur pestilentielle qui émane de l’appartement alertent les voisins qui font appel aux pompiers. C’est alors qu’ils découvrent le corps de Malou allongé sur son lit avec, ses deux fils à ses côtés. Ils étaient amaigris, mais en bonne santé.

Agés de 3 et 5 ans, ils vivaient depuis une semaine avec le cadavre de leur mère sans se rendre compte

Pour l’heure, ils ont été placés dans un foyer géré par le Conseil Départemental. Le père a fait une demande pour obtenir leur garde.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer