Côte d'Ivoire

Agro-alimentaire : La SUCAF se rapproche de ses consommateurs

La Direction de la SUCAF-Côte d’Ivoire met les bouchées doubles pour satisfaire sa clientèle. Lors d’une conférence de presse, le jeudi 25 avril dans ses locaux, Jean-Pierre Champeaux, Directeur général adjoint de ladite entreprise a participé au lancement officiel de la nouvelle identité visuelle de la marque ‘’Princesse Tatie’’, sucre de grande consommation dans les ménages.

Publicité

Pour le DGA, cette cérémonie marque leur volonté de rapprocher des consommateurs en prenant en compte leurs avis et suggestions. « Nous voulons créer un contrat de confiance avec nos consommateur en répondant à des besoins spécifiques exprimés par ceux-ci. Notre souci au quotidien, c’est de fourni un sucre de qualité. Je peux le dire nous sommes la seule entreprise dont tout le processus de production a été certifié aux normes internationales », a indiqué le DGA de Sucaf-CI. A en croire M. Champeaux, Sucaf-CI travaille avec  les autorités ivoiriennes afin de permettre à la Côte d’Ivoire d’être autosuffisante en 2024. Ce dernier a profité pour féliciter les douanes Ivoiriennes engagées dans la lutte contre la fraude et la contrefaçon.

Pour le Secrétaire général de Sucaf-Ci, Roseline Baroan, ce changement d’identité visuel, n’aura aucun impact sur le prix.  « 6 ans après le lancement de la marque en Côte d’Ivoire, il était nécessaire de la revisiter et de la faire évoluer en vue de répondre aux attentes des consommateurs de plus en plus exigeants. Ce changement d’identité visuelle va forcement déstabiliser les fraudeurs. Mais au-delà de cet aspect, nous voulons envoyer nos clients dans un univers plus vaste tout en les accompagnant dans une consommation responsable grâce à un plan de communication que nous déroulerons dans les jours à venir. Nous ambitionnons positionner ‘’Princesse Tati’’ comme le premier sucre en Afrique. En un mot, faire de cette marque une référence », a indiqué Roseline Baroan.

Les responsables de Sucaf-CI ont saisi l’occasion pour présenter les investissements réalisés dans le secteur. « Ce sont plus de 100 milliards qui ont été investis sur les dix dernières années. en 2018 par exemple, ce sont 15 milliards de F cfa qui ont été injecté dans la mise à niveau de nos équipements. Un plan de développement ambitieux de 84 milliards pour accroître la production de 30% est en cours », a indiqué Roseline Baroan.

Publicité 2

Créée en 1997 suite à la privatisation de la SODESUCRE, la Sucaf-CI, basée à Ferkéssédoukou (Nord de la Côte d’ivoire) sur 43 000 Ha emploi 7000 personnes directement et 18000 indirectement. La société possède 15 9000 Ha de superficie de plantations repartis sur deux sites, dont 3 1000 ha de plantations villageoises. Avec un chiffre d’affaire annuel de 65 milliards de Fcfa, la Sucaf produit plus de 100.000 tonnes  par campagne.

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page