Uncategorized
A la Une

Alphonse Soro:”Il faut libérer mes camarades, c’est des otages politiques”

Alphonse Soro s’insurge contre l’arrestation des proches de Guillaume Soro. Pour le président de l’ANC, ils sont innocents.

« Il faut libérer mes camarades arrêtés le 23 décembre dernier, ils sont innocents. C’est pure imagination et manipulation ils n’ont jamais voulu faire de coup d’état. C’est des innocents, des otages politiques », a appelé Alphonse Soro, président de l’ANC, un parti proche de Guillaume Soro.

Publicité

Pour ce leader politique, en exil depuis quelques mois, l’honorable Alain Lobognon, député de Fresco, et ses camarades du Groupement des Peuples Solidaires (GPS), emprisonnés depuis le 23 décembre dernier sont innocents. Il s’agit pour lui d’otages politiques.

L’arrestation des élus et proches de l’ancien chef de la rebellion ivoirienne intervient dans un contexte de disgrâce entre lui et son ancien allié, l’actuel président, Alassane Ouattara. Ce dernier n’ayant pas digéré la démission de son “fileul” du RHDP, la coalition politique qu’il préside.

Comme Alphonse Soro, de nombreux leaders politiques, des membres de la société civiles, et même l’église catholique sont montés plusieurs fois au créneau pour appeler à leur libération, ceci dans un élan de réconciliation et d’élection apaisée.

Hartaman N’CHO

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer