Sport

Mondial 2018 : l’ancien vice-président de la FIFA célèbre l’élimination des États-Unis

L’ancien vice-président de la FIFA, Jack Warner, qui avait été banni à vie du football, était ravi que les Américains ne se soient pas qualifiés pour la Coupe du Monde 2018. L’ancien président de l’Association de football des Caraïbes, de l’Amérique centrale et du Nord (CONCACAF), avait été accusé de fraude électronique, de racket et de blanchiment d’argent. Lors d’une interview après l’élimination des États-Unis, il a déclaré que c’était « le jour le plus heureux de sa vie ».

« Je voulais faire la fête », a affirmé Jack Warner cité par le Trinidad Express. « Je ne me suis jamais senti aussi bien, c’est le jour le plus heureux de ma vie ».

Publicité

Les Américaines ont perdu 2-1 face à Trinité-et-Tobago mercredi, offrant l’opportunité au Panama et au Honduras de se qualifier.

« Les Américains ont transformé le football dans la CONCACAF en un cauchemar. Ils ont utilisé leur gouvernement pour aider à démembrer la FIFA d’une manière inimaginable. Et la nuit dernière sur le terrain de jeu, Trinité-et-Tobago a mis les Américains à genoux. Pour moi personnellement, les États-Unis sont devenus la risée du monde… Pour moi, c’est le début de la fin du football américain. Personne dans la CONCACAF n’aime les Etats-Unis »,

a affirmé l’ancien vice-président.

Entre temps, Donald Trump a été blâmé pour la défaite de l’équipe américaine, car c’est la première fois que les États-Unis ne seront pas présents à la Coupe du monde depuis 1986.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page