DiversSociété

Angleterre: une mère et ses deux filles meurent dans un incendie criminel

Une mère est décédée deux jours après que ses enfants ont été tués dans un horrible drame de maison.

Fatoumatta Hydara, 28 ans, a été grièvement blessée dans l’incendie criminel de sa maison à Clifton, Nottingham, en Angleterre aux premières heures du dimanche 20 novembre. La police a confirmé mardi 22 novembre, que la mère de deux enfants est décédée. 

Mme Hydara a été emmenée au Queen’s Medical Center à la suite de l’incendie de Fairisle Close à 3 h 17. Elle a été placée sous assistance respiratoire mais est décédée mardi matin.

Les deux enfants de la femme, Naeemah Drammeh, un an, et Fatimah Drammeh, trois ans, ont été emmenés dans le même hôpital mais ont été déclarés mortes peu après leur arrivée.

Une enquête pour meurtre a été ouverte après qu’une enquête conjointe sur les incendies a conclu que l’incendie avait été déclenché délibérément. 

Un homme de 31 ans de Clifton a été arrêté dimanche soir et reste en détention. La police a obtenu 36 heures supplémentaires pour l’interroger.

Lundi, le père des deux jeunes enfants a fait part de sa dévastation alors qu’il essaie d’ “accepter ce qui s’est passé ». 

Aboubacarr Drammeh, 40 ans, a déclaré qu’il était submergé par le chagrin lorsqu’il est rentré au Royaume-Uni lundi, le 21 novembre, et s’est précipité à l’hôpital pour voir sa femme, qui est maintenant décédée.  M. Drammeh, qui est arrivé sur les lieux vers midi après être revenu des États-Unis, a déclaré au Times : « Je suis juste en deuil. Je suis venu directement de l’aéroport et maintenant je vais à l’hôpital pour voir ma femme. Je ne sais pas ce qui s’est passé ici. C’est tellement bouleversant. Je n’ai pas commencé à accepter ce qui s’est passé. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!