Côte d'IvoireShowbiz

Après Emma Lohoues et Euxdoxie Yao, une troisième figure du showbiz ivoirien arrêtée

Pour violation des mesures barrières édictées par le gouvernement de Côte d’Ivoire contre le Covid-19, Emma Lohoues s’est vue condamner lundi 20 avril 2020 à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, assortis d’une amende de 2 millions F CFA pour cause de son anniversaire démesurément fêté. L’actrice ivoirienne n’a pas pour autant à elle seule reçu les coups…

Après avoir célébré avec faste son anniversaire dans la nuit du vendredi 17 avril 2020, Emma Lohoues s’est vue infligée de lourdes sanctions. Mais comme elle, nombre de ses illustres invités ont mangé dans la boue. Il s’agissait principalement d’Eudoxie Yao….jusqu’à ce que Molare rejoigne la liste ce mardi 21 avril 2020.

Publicité

Soumahoro Mauriferé alias Le Molaré était “l’un des principaux animateurs de cette fête”, selon les médias locaux. A en croire nos sources, le riche homme du couper-décaler cherchait même à se cacher des forces de l’ordre du pays. Apanews le dit clairement dans l’un de ses articles publié lundi, 20 avril dernier sous le titre de “Côte d’Ivoire : Covid-19, Le Molare ne pense pas se rendre à la Police”.

Depuis sa cachette, il avait produit un communiqué en fin d’après-midi de lundi, pour juste demander pardon et promettre de ne plus recommencer. Il y exposait des remords qu’il aurait éprouvé après l’acte immature. “Je viens m’excuser d’autant plus que je suis un exemple pour beaucoup et que je devrais avoir un rôle à jouer dans cette pandémie”.

Le repentir n’a visiblement pas suffit. Molaré a été arrêté ce mardi et sera écouté  ce même jour par la police ivoirienne.

Ce qu’on reproche à ces personnes, c’est le non respect des mesures de distanciation. A cela s’ajoute le fait que la fête a continué au-delà de 21h, heure du début du couvre-feu qui court jusqu’à 5h du matin.

Publicité 2

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer