À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Après la visite de la CEDEAO, “Le FPI demande l’arrêt du processus électoral ” ( Assoa Adou )

Le Secrétaire Général du FPI, proche de Laurent Gbagbo estime que le processus électoral en cours doit être arrêté pour faire place aux négociations avec le gouvernement. Il l’a dit lors d’une conférence de presse au cours de laquelle, il a aussi dénoncé la dernière visite de la CEDEAO.

Vu la tension actuelle en Côte d’Ivoire, le Front Populaire Ivoirien pense qu’il faut marquer un temps d’arrêt et engager des discussions sérieuses entre l’opposition et le régime RHDP. “Le FPI demande l’arrêt du processus électoral, le report de l’élection présidentielle et l’ouverture d’un dialogue inclusif entre toutes les partis prenantes”, a-t-il plaidé.

Publicité

Dans le même ordre d’idée, il a déploré les recommandations de la mission de la CEDEAO. Celle-ci suggérait à l’opposition de ‘‘ reconsidérer son mot d’ordre de boycott et de désobéissance civile “.

Pour Assoa Adou, le fait que la mission ait fait l’impasse sur les recommandations de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples concernant les candidatures de Laurent Gbagbo et Guillaume Soro n’est pas politiquement intéressant.

“Vous ne rendez pas service à l’Afrique. Il s’agit d’une lutte pour la démocratie en Côte d’Ivoire”, s’est indigné le Secrétaire Général du Front Populaire Ivoirien.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page