À la UneMondePolitique

Après Trump, un autre président suspendu de Youtube: ce qu’il a dit sur la Covid-19 et le Sida

Le Président Jair Bolsonaro est dans le viseur d’un des géants du Web. Son compte Youtube a été suspendu pour une histoire de fake news. Il avait fait un parallèle entre le vaccin de la Covid-19 et le Sida. Après Trump, il est le second chef d’Etat visé par la censure sur le net.

« Nous avons supprimé une vidéo de la chaîne de Jair Bolsonaro pour violation de nos politiques de désinformation médicale sur le Covid-19 en affirmant que les vaccins ne réduisent pas le risque de contracter la maladie et qu’ils provoquent d’autres maladies infectieuses», a indiqué la plateforme Youtube dans un communiqué. «Les réseaux sociaux Facebook et Instagram, qui appartiennent au même groupe, ont supprimé la vidéo lundi pour la même raison. Le reste de ses vidéos sur la chaîne sont toujours accessibles sur YouTube », ajoute le communiqué.

Publicité

Le Président du Brésil est donc suspendu momentanément de Youtube. Pendant une semaine, ses 3.5 millions d’abonnées ne pourront plus le voir publier. La raison de la suspension du président Jair Bolsonaro est simple : la publication d’une vidéo, désormais supprimée, dans laquelle il mentionnait de fausses informations faisant le lien entre le vaccin contre le Covid-19 et le VIH.

En effet, lors de sa vidéo en direct hebdomadaire de jeudi dernier, postée simultanément sur plusieurs plateformes, Jair Bolsonaro mentionnait une rumeur selon laquelle des rapports officiels du gouvernement britannique «suggéreraient» que les personnes entièrement vaccinées développent le virus du sida «beaucoup plus rapidement que prévu», recommandant à ses abonnés de «lire les nouvelles»«Je ne vais pas les lire ici car je pourrais avoir des problèmes avec mon live», a ajouté le chef d’Etat.

Publicité 2

Lire aussi : http://« Il a fait plein d’erreurs, mais qu’il repose en paix ! » – Trump attaque Colin Powell après sa mort

Mais les propos de Jair Bolsonaro ont aussi été démentis par le gouvernement britannique. A sa suite, la Société brésilienne des maladies infectieuses a assuré samedi dans un communiqué qu’«aucune relation n’est connue entre un quelconque vaccin contre le Covid-19 et le développement du syndrome d’immunodéficience acquise».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page