AsiePolitiqueUSA
A la Une

Après une loi américaine sur Hong Kong, la Chine menace les Etats-Unis de sanctions

En signant une loi prévoyant des sanctions contre la répression de Hong Kong, et en annonçant la fin du régime économique préférentiel accordé par les États-Unis à Hong Kong le Président américain, Donald Trump a suscité la colère de la Chine. Les autorités chinoises ont menacé Whashington.

A travers un communiqué rendu public, les autorités chinoises ont menacé Washington de représailles après la promulgation des sanctions de Donald Trump contre le traitement par Pékin sur le territoire de Hong Kong.

Publicité

« Afin de sauvegarder ses intérêts légitimes, la Chine apportera la réponse nécessaire et imposera des sanctions aux personnes et aux entités américaines concernées », a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères dans le communiqué.

C’est ce mercredi matin, 15 juillet 2020 que Donald Trump a annoncé qu’il met fin au régime économique préférentiel accordé par les États-Unis à Hong Kong. Celui-ci avait déjà signé une loi prévoyant des sanctions contre la répression dans le territoire chinois.

Selon les informations reçues, ces mesures prises par le Président américain constituent une réponse à l’imposition par la Chine de la loi sur la sécurité nationale.

Lors de sa conférence de presse, Donald Trump a indiqué ceci : « Aujourd’hui, j’ai signé une loi et un décret pour faire rendre des comptes à la Chine en raison de sa répression de la population de Hong Kong».

La loi sur l’Autonomie de Hong Kong, approuvée à l’unanimité par le Congrès, donne à mon administration de puissants nouveaux outils pour faire rendre des comptes aux individus et aux entités impliqués dans la répression des libertés à Hong Kong“, a-t-il rajouté.

Publicité 2

Le républicain a aussi indiqué que Hong Kong recevra le même traitement que la Chine. « Hong Kong sera traité comme la Chine: pas de privilège spécial, pas de traitement économique spécial et pas d’exportations de technologies sensibles », a-t-il déclaré.

Pour lui, le pouvoir exercé par Pékin sur Hong Kong marque la fin du pouvoir économique du territoire. Et selon lui cette situation pourrait occasionner le départ de plusieurs cerveaux.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer