Côte d’ivoire : du nouveau dans l’arrestation du présumé cybercriminel « commissaire 5500 »

12

Désormais, l’affaire concernant le présumé cybercriminel « commissaire 5500 » est en cabinet d’instruction selon une source sécuritaire. Dans le but de procéder à la manifestation de la vérité et prendre des décisions juridictionnelles, le présumé spécialiste de la cybercriminalité a été présenté devant un juge d’instruction.

Ce magistrat est chargé des enquêtes judiciaires dans les affaires pénales les plus graves ou les plus complexes. Dans le cadre de l’affaire du présumé cybercriminel « commissaire 5500 », « il s’agit d’analyser les indices graves ou concordants rendant vraisemblable, que le mis en cause ait pu participer à la commission d’une infraction dont il est saisi » affirme un magistrat proche du dossier. « Peuvent également s’en suivre des perquisitions et saisies » pour œuvrer efficacement à la manifestation de la vérité ajoute-t-il.

Publicité

Toujours dans le cadre de cette affaire, des témoins et des victimes pourraient être entendus. Si les faits sont avérés à l’issu de l’instruction, le juge prendra une ordonnance de renvoi de l’affaire devant la juridiction de jugement. Au cas contraire, il rendra une ordonnance de non-lieu.

C’est le mardi 03 mai dernier, que « commissaire 5500 » avait été déféré au parquet d’Abidjan plateau. Il est accusé de cyber-escroquerie. A en croire les dires des autorités policières, le jeune homme âgé de 22 ans était le cerveau d’une bande organisée qui était spécialisée dans l’utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personnes physique et morale.

Lors de son arrestation, de nombreux éléments avaient été saisis sur le prévenu et ils ont permis de découvrir une dizaine de victimes (française, italienne, ivoirienne) qu’il aurait escroqué, ainsi qu’une institution financière.

Publicité

De faux documents administratifs (passeports, cartes d’identité, relevés bancaires, reconnaissances de dettes, trésor public, justice, police nationale et interpole) ont été également saisis par le PLCC.

Celui que l’on surnomme « le roi de la nuit » risque entre 10 et 20 ans d’emprisonnement ferme en raison des actes cybercriminels qui lui sont reprochés.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

12 commentaires

  1. je pense que l’Eta doit prendre en charge de nous si c7 pas le cas je pense le broutage ne va pas fini et sa sera troq grave poure la population ivoirien.

  2. moi je n’encourage pas ce phénomène il vaux mieu que tu sois un pétit cireur de chaussure apprentir gbaka oubien d’appendre un metier que de s’en donner à ces genre de pratique mixtique je pense que le gouvernement doit prendre les mesures pour arrêter tout ceux qui s’en donne à ce fléau dangereuse

  3. booba 92i sur

    comisair perso je te soutient gbabgo a di laixer les enfants samuser mais ta oublier une chose il nait plu au pouvw falai fai en exprit mai tw u tai trop afiché ds xa ya un de tai frere sang ki ta balancer en exprit mtn il ai tro tard pr ls regré neamw xi tarive a tensorti change didentité et dégage de xe pays pour ta securité.

  4. Arétez De Nous Fatigué Vous, Si Vs Ne Voulez Pa Kon Fasse Dans Ce Cas Demandez A Ces Vieux La Ki On Chacun 3 Poste De Demissionez Ya Pa Travail, La Vie Es Devenu Chère, Maintenan On Ne Sert Plu Atieké 50fr Pkw.

  5. Commisaire ton flis Zoé ta pas oublié je suis tjr la et a ta libération c est les whisky a gogo tu cnait affaire la on parle plus.

  6. vous parle de broutage broutage vous apres nos diplome qui donne travaille q quelq’un
    meme stage on paye et cote d’ivoire ces pas la peine des

    et avec tous cela vous dite que broutage n’es pas bon
    depuis presi es venir qui travaile dans pays la
    alors arreter de chamailer oreilles des gens la
    meme concours on paye pour avoir dans pays
    qui vous connais pas

  7. Je suis d’accord avec toi dinor mw je suis en Deuxieme année de BTS et je continue j’ai des projets et j’ai besoin de fric pour les realiser qui va me le donner? L’Etat?

  8. Loll j’ai vue la réaction de toute chacun sur ce sujet moi je vais vous dire une choz si un jour vous qui vous dire être brouteur la,si vous ne voulez par fini un jour comme mon petite et mon frère raimy dire commissaire 5500 travaillé les amies moi j’ai eu mon bepc a l’âge de 17ans a19ans mon papa est mort etant donné que ma mère n’avait plus les moyens pour s’occupe de la scolarité de mes 4 soeurs et moi j’ai décidé d’aller à prendre un métier de peinture bâtiment et décoration de maison etc… dans le quel j’ai fait 4ans bien bon et j’ai été certifiés diplômé et aujourd’hui j’ai 30ans c’est de sa je vie et j’arrive à aidé ma mère et mes soeur avec ma femme et mes deux enfants au calme mais pour quoi vous le jeune vous ne voulez par vous battre ou bien vous croyiez que il y a que dans des bureau que ce trouve des travaille qui paiye bien mais les gar arrêté de déliré pour quoi l’homme noire n’est pa la vérité même et vous trouvé des aguments bidon chacun ce lèvre guerre coloniale parmis les brouteur d’après vous même il y a plein comme moi qui n’étais pa encor née donc arrêté sa et batté vous nous sommes les rèleve de demain merci

  9. WILLY ZANGA sur

    ET VOILA! PLUS DE 50ANS APRÈS LES INDÉPENDANCES NOS ENFANTS CONTINUENT A CROIRE QU’ILS VONT A L’ÉCOLE POUR ÊTRE DES SALARIES. SHAME POUR NOS DIRIGEANTS ET POUR NOUS-MÊMES.

  10. j’ai ma licence en musique,je ne fais plus rien car on paie les concure,j’ai anarqué ma blnche,elle ma envoyé 1millions 300 mille j’ai pu paer mon concure et actu e suis injs,sans le broutage,j’allais gerer cabine ou autre chose.alors malgré que je suis a injs je continu car je prend pour avancer,vous ne connaissez rien de la vie;c’est vous qui jugez

  11. Je ne soutiens pas ce qu’il fait ,mais entre nous il y a trop de chose a régler au pays par Exemple : les Microbes Qui chaque jour que dieu fait enlève la vie au ivoirien ,je dis bien chaque jour que dieu fait
    ça fait trop mal comme si nous sommes pas dans un état de droit

Laissez une réponse

---