Monde

Australie: Une femme brûlée par ses écouteurs. Photos

“J’ai voulu me retourner et j’ai senti mon visage brûler. J’ai saisi mon visage, ce qui a fait que les écouteurs se sont retrouvés autour de mon cou. Ça brûlait toujours alors je les ai pris et je les ai jetés à terre. Il y avait des étincelles et des petites flammes”. C’est en ces termes que s’est exprimée une  femme brûlée par ses écouteurs alors qu’elle  écoutait de la musique à bord d’un vol qui faisait la liaison entre Pékin et Melbourne. La scène s’est passée le 19 février dernier.

Australie: Une femme brûlée par ses écouteurs. Photos

Publicité

Selon les témoins  et le Bureau de la sécurité des transports (ATSB)  qui est chargé de l’enquête à bord de ce vol, la femme a été brûlée aux mains et au visage.

Face à cet incident, l’ATSB a tenu à rappeler que les objets qui utilisent des batteries deviennent nombreux et il est nécessaire qu’ils soient remisés en soute ou dans les espaces dédiés en cabine s’ils ne sont pas utilisés. “Les batteries de rechange doivent être conservées dans les bagages à main”, avertit le bureau ATSB.

Australie: Une femme brûlée par ses écouteurs. Photos

D’après nos confrères de  BBC, “les autorités qui ont annoncé l’incident mettent en garde contre l’utilisation à bord d’objets alimentés par des batteries”.

Si le pire a été évité de justesse, c’est grâce à la prompte mobilisation du personnel de vol qui a secouru la victime en versant un seau d’eau sur l’objet.

“La batterie et sa protection ont cependant fondu et se sont retrouvées collées par terre. L’ATSB, qui n’a pas identifié la compagnie aérienne concernée, a estimé que des batteries lithium-ion, avaient vraisemblablement provoqué l’incident”, rapporte BBC.

Australie: Une femme brûlée par ses écouteurs. Photos

Soulignons que, l’année dernière, certaines compagnies ont interdit les Galaxy Note 7 de Samsung à cause des explosions de ses batteries.

Publicité 2


Selon le constructeur, les batteries sont bien la cause du problème, et non une erreur de conception du smartphone, voire une erreur de logicielle.

Afin de corriger le défaut, “Samsung a testé les fonctions de charge/décharge du smartphone, mais aussi le connecteur USB Type-C sans trouver de problème. Le géant sud-coréen avait dû engager une coûteuse opération de rappel planétaire.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer