Afrique

RD.Congo: les autorités annoncent la fin de l’épidémie d’Ebola

Après la confirmation de l’épidémie d’Ebola en RD.Congo en mai dernier, http://www.afrikmag.com/nouveaux-cas-debola-en-republique-democratique-du-congo/, les autorités congolaises ont annoncé une bonne nouvelle samedi dernier. Il s’agit de la fin de l’épidémie à Kinshasa.

« Je déclare à partir de ce jour (samedi) à minuit la fin de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola en RDC, à Likati », dans la province du Bas-Uélé, a déclaré à la presse le ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga.

Publicité

M. Ilunga a expliqué que depuis le 2 juin, aucun nouveau cas confirmé de fièvre hémorragique à virus Ebola n’avait été enregistré dans le Bas-Uélé, la région qui avait enregistré les nouveaux cas.

La fièvre hémorragique provoquée par ce virus est hautement contagieuse et la durée d’incubation du virus Ebola est de 21 jours.

L’épidémie en RDC est la huitième épidémie d’Ebola depuis la découverte de ce virus sur son sol en 1976. Pour ce dernier cas, ce sont 4 décès qui ont été enregistrés.

Le ministre a de plus indiqué que « 105 patients suspects, qui répondaient à la définition des cas, ont tous été testés négatifs ».

M. Ilunga a cependant appelé à la « stabilisation et à la résilience du système de santé de la province du Bas-Uélé qui a été fortement déstabilisé ».

Cette épidémie congolaise est la première flambée d’Ebola depuis la terrible épidémie qui avait frappé l’Afrique de l’Ouest entre fin 2013 et 2016, causant plus de 11.300 morts sur quelque 29.000 cas recensés, dont plus de 99% en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page