USA

Barack Obama expulse 35 diplomates russes des USA, et leur donne 72h pour quitter le pays…Explication!

Le président américain Barack Obama, a accusé, jeudi dernier, la Russie de pirater et de s’ingérer dans l’élection présidentielle américaine sur ordre du président Vladimir Poutine. Il a ordonné à 35 agents de renseignement russes de quitter le pays dans le cadre des sanctions imposées à la Russie. Après la publication d’un rapport de la CIA pointant la responsabilité de la Russie dans la défaite de la démocrate Hillary Clinton à la présidentielle de novembre, le président avait accusé Moscou le 15 décembre et annoncé des représailles.

Dans un communiqué publié par la Maison blanche, il est annoncé des sanctions contre la Russie, Obama a entamé des sanctions cinglantes contre le Kremlin de Poutine. Dans le communiqué, les 35 diplomates de l’ambassade russe à Washington et du consulat à San Francisco ont 72 heures pour quitter le pays avec leurs familles. Le gouvernement américain a interdit l’accès à tout responsable de deux centres russes servant à des activités de renseignement à New York et dans le Maryland. Cela sera effectif à partir de vendredi midi.

Publicité

.Barack Obama a indiqué également avoir sanctionné «neuf entités ou individus», dont le GRU et le FSB, les deux services de renseignement russes, et des entreprises qui ont fourni «un soutien matériel» aux opérations informatiques du GRU. De plus, précise-t-il, le Trésor américain a également sanctionné deux Russes accusés de piratages visant à collecter des fonds ou des données personnelles.

Les sanctions ne s’arrêteront pas là, a précisé le président américain dans un communiqué (tweet de la Maison Blanche ci-dessous), prévenant que les Etats-Unis prendront d’autres mesures «au moment que nous choisirons», «y compris des opérations qui ne seront pas révélées au public», discrétion oblige.

La Russie a réagi aux sanctions du président Obama en fermant l’école anglo-américaine de Moscou, un établissement pour les enfants de diplomates américains, britanniques et canadiens.

Dmitry Peskov, un porte-parole de Poutine, a déclaré aux journalistes lors d’une conférence téléphonique que Moscou doutait de l’efficacité des mesures, puisque Obama quittera le bureau après seulement trois semaines.

Il a dit:
«De telles mesures de l’administration américaine, qui est a trois semaines de la fin de mandat, cette décision de Washington «poursuit deux objectifs: détruire définitivement les relations russo-américaines qui ont déjà atteint le fond (…) et porter un coup dur aux projets dans le domaine de la politique étrangère de l’administration du président élu» Donald Trump.

Publicité 2


Cependant, de hauts responsables de l’administration ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que les sanctions soient respectées après que Donald Trump ait pris le pouvoir. Le nouveau président élu des Etats-Unis, Donald trump estime quant à lui qu’il est temps de passer à autre chose.

Michael McFaul, l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Russie, a déclaré que les mesures d’Obama étaient «appropriées et mieux vaut tard que jamais».

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer