beninPolitique
A la Une

Bénin/ Boni Yayi porte plainte contre l’Etat béninois

La cour de justice de la CEDEAO a programmé une audience virtuelle à la suite de la plainte de l’ex président béninois, Boni Yayi. L’ancien président avait porté plainte contre l’Etat béninois pour torture morale.

La cour de justice de la CEDEAO a reçu la plainte de l’ancien président béninois Boni Yayi qui accuse l’Etat béninois de lui avoir infligé une torture morale. L’audience a été de ce fait programmée au 30 juin 2022.

Boni Yayi a saisi la juridiction communautaire de la CEDEAO d’une requête mi-mai 2019 pour « torture morale ». En effet, les 1er et 2 mai 2019 ont été marqués par des violences post-électorales. Pendant cette période, il a été placé en résidence surveillée parce que son domicile était encerclé par des policiers et militaires pendant plusieurs semaines.

Le parquet près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou soupçonnait l’ex-président Boni Yayi d’être impliqué dans les violences électorales. Il avait même été auditionné à son domicile par le juge d’instruction chargé de l’enquête sur ces violences.

Bénin/ Boni Yayi porte plainte contre l'Etat béninois

Souffrant à cette période, les avocats de l’ancien président ont dénoncé sa mise en « résidence surveillée » tout en insistant sur son état de santé. Au lendemain de ces violences, l’accusée a porté plainte contre l’Etat béninois pour cette torture dont il a fait face.

Lire aussi: Guerre en Ukraine/ Macron crache ses vérités à Zelensky sur le mot « génocide »

Une audience virtuelle a été donc programmée pour le 30 juin et sera présidée par le juge ghanéen Edward Amoako Asanté. Il sera aidé par plusieurs autres juges. Pour cette audience, Boni Yayi et les représentants de l’état béninois seront auditionnés pour violation présumée des droits humains.

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page