Afrique

VIDEO : le Bénin demande à la France de lui restituer les objets dérobés lors de la colonisation

Dans son discours jugé raciste et paternaliste de juillet 2007, lors de sa première visite sur le continent africain, le président français, Nicolas Sarkozy affirmait que « le colon n’a pas seulement pris, il a aussi donné ».

Publicité

Dans un élan de justification des bienfaits de la colonisation, les occidentaux oublient de souligner que la colonisation leur a aussi beaucoup apporté et dans tous les sens du terme. Tout récemment, le Pape a eu le courage de reconnaître l’implication ou la responsabilité de l’Eglise Catholique dans le génocide au Rwanda.

Dans la même foulée, les voix se lèvent depuis le Bénin pour revendiquer le retour en terre natale des objets d’arts précieux pillés lors de la période coloniale. Ces évènements se déroulent vers la fin du 19e siècle, plus précisément en 1892. La France a enlevé en toute impunité les trônes, statues, bijoux, représentant un lourd patrimoine culturel béninois. Et ces biens font le bonheur économique et culturel de la France depuis plus d’un siècle. Ils sont exposés dans les plus grands musés du monde.

Pour les défenseurs de la cause du retour de ces objets d’art au Bénin, « Ces biens culturels ont une histoire qui ne peut s’expliquer que dans le contexte béninois », « Ce sont des objets qui sont parfois religieux, sacrés. Ce que la plupart des Français ignorent. Cela m’étonnerait que les parisiens souffrent de ne plus avoir chez eux le trône de Behanzin ! Alors que pour les béninois ça veut vraiment dire quelque chose ».

Or les français font la sourde oreille, et affirment même mordicus que ces objets font aujourd’hui partie du patrimoine français.

Tags

Articles similaires

8 commentaires

  1. Oui, merci au gouvernement pour ce pas posé. La culture est, sans doute, indispensable à l’épanouissement d’une nation. En effet, nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans arme, affirme Alain FOKA. Ça, c’est du vol, vous ne pouvez pas arrancher à un peuple les objets de sa culture pour en faire un patrimoine culturel; rendez-nous ce qui est le notre. France, vous nous devez trop. Vive le royaume de Danhomey!

  2. Oui, merci au gouvernement pour ce pas posé. La culture est, sans doute, indispensable à l’épanouissement d’une nation. En effet, <> affirme Alain FOKA. Ça, c’est du vol, vous ne pouvez pas arrancher à un peuple les objets de sa culture pour en faire un patrimoine culturel; rendez-nous ce qui est le notre. France, vous nous devez trop. Vive le royaume de Danhomey!

  3. Un pays ne se développe pas sans sa culture ça participe à l’éclosion de son tourisme. Si ces objets d’art n’étaient pas de valeurs, croyez vous qu’ils seront là-bas ?

  4. Mais ça n’a aucun sens tout cela! Il faudrait plutôt penser à développer le pays au lieu de revandiquer des choses qui datent du 19 èsiècle et qu’ils n’auront jamais.

  5. Moi je m’en fou de ces objets notre problème fondamentale aujourd’hui en Afrique notamment les pays francophone est ce maudit franc cfa qui est à la base de tout les problème économique sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer