À la UneCôte d'IvoirePolitique

Bénin-Présidentielle/ Patrice Talon candidat, où l’art de ravaler sa vomissure

Ce n’était plus un secret de polichinelle, tant les manœuvres de l’homme étaient absolument cousues de fil blanc. Le Président béninois Patrice Talon est candidat à un second mandat. Il l’a annoncé le 16 janvier 2021. Il avait pourtant juré tous ses Dieux qu’il ne ferait qu’un seul et s’en aller.

Patrice Talon, le président béninois a franchi le pas et annoncé hier, sans gloire, qu’il se présentera à un second mandat. Sans blague. Mais la plaisanterie n’est pas totalement de mauvais goût, le chef de l’Etat béninois ayant depuis lors laissé transparaitre son inclinaison pour le non-respect de la parole donnée.

Publicité

Depuis, il se débattait comme un beau diable pour justifier ce revirement honteux dont il est en train de devenir coupable. Il en a remis une couche: “Ce que les Béninois défendent avec acharnement, ce n’est plus seulement deux choses ; c’est maintenant trois choses : démocratie, nos libertés et la bonne gouvernance. Pour ma part, je resterai dans l’action permettant de renforcer la bonne gouvernance. Je serai candidat à cause de ça”.

Rien que ça ! Lors de son investiture, pourtant en 2016, Patrice Talon déclarait de façon solennelle qu’il ne ferait qu’un mandat unique. “Je ferai de mon mandat unique une exigence morale en exerçant le pouvoir d’Etat avec dignité et simplicité. Je m’acquitterai de mes devoirs de Président de la République avec humilité, abnégation et sacrifice pour le bien-être de tous”, avait-il déclaré.

Mieux, Talon ajoutait :“Je m’emploierai à faire de ce mandat un instrument de rupture et de transition devant aboutir à la mise en place des grandes réformes politiques et institutionnelles que nous avons tous appelées de nos vœux“. 5 ans plus tard, Patrice Talon a rejoint le panthéon des présidents africains qui n’ont aucun respect pour la parole donnée.

Publicité 2

Progressivement, il s’est employé à museler l’opposition, à se tailler sur mesure pour écarter toute concurrence, pour finalement se retrouver, irone de l’histoire candidat unique à une élection présidentielle. Dans un pays comme le Bénin qui était devenu un modèle de démocratie en Afrique de l’ouest, le ravalement de sa propre vomissure par Talon est un recul.

Se battre pour la démocratie pour devenir candidat unique, contre soi-même, est un exploit que réalise Patrice Talon. Mais, c’est aussi ainsi qu’on prépare le terreau pour des sauveurs de démocratie en Kaki…

Related Articles

9 Comments

  1. Il s’impose en écartant l’opposition ,si ça reste ainsi jusqu’aux élections je suis certain que moins de 10% sortiront pour aller voté ,l’homme sans parole

  2. D’abord de 1 c’est le peuple qui l’a appelé et supplié de faire un second mandat.L’année 2020 était essentiellement caractérisée par les appels pour le second mandat de Talon par plusieurs organisations, associations et individus , ce qui ne s’était jamais passé auparavant. Cela s’accentue jusqu’à ce que la président par le secrétaire de la présidence a mis fin aux divers manifestations de sucitations de candidature pour Talon expliquant que c’est contraire à loi de mettre des affiches de photos du président partout pour l’appeler à revenir.Quelqu’un avait même marché de du nord(parakou) du pays jusqu’au sud(Cotonou) pour implorer le chef de l’État de ne pas tenir compte de sa promesse de mandat unique.

    1. Si vraiment c’est le peuple qui a souhaité pour qu’il revienne alors il ne devrait pas écarter toutes concurrence.S’il laisse que les élections se passent comme d’habitude ,l’opposition va le faire KO. On ne peut pas prendre la parole de 5% de la population et allez généralisé Mr Armel

  3. Les mots me manquent pour qualifier ce à quoi ressemble cette gouvernance dite TALON. Le ridicule n’a jamais tué au Bénin mais ce temps aussi passera, il peut briguer autant de mandats qu’il voudra , il peut organiser des élections exclusives autant qu’il voudra mais un beau jour viendra où le chasseur deviendra le chassé

  4. L’article a été rédigé soit par un ignorant ou soit par un opposant. Pour nous béninois qui vivons au pays, l’annonce de la candidature de Patrice Talon est une bonne nouvelle, un sujet de réjouissance n’en déplaise aux mauvaises langues

  5. C’est mauvais d’écrire de telles énormités.
    Quand vous dites qu’il a musélé l’opposition,franchement est-ce que vous maitrisez le sujet?
    Je reconnais que tout n’est pas parfait et qu’il y a eu des manœuvres bizarres mais ce que vous écrivez est loin de la vérité.On a juste une opposition indisciplinée.
    Ce serait mieux que votre directeur de publication(s’il existe)prenne le temps de corriger vos articles avant publication.

  6. Quand vous ne connaissez pas ne faites pas de ce que vous ne maîtrisez pas et ne vous ridiculisez pas monsieur/ madame valery. Je vous apprend donc que le président Talon a introduit à l’Assemblée nationale un vote de loi pour imposer le mandat unique. Ce qui a été rejeté par les députés. Alors c’est son droit constitutionnel de se présenter pour un second mandat. Ceci est encore plus pertinent vu tous les chantiers qu’il a entrepris dans le pays. Le Bénin reste un pays d’exemple démocratique car rien d’ anti constitutionnel n’a été fait contrairement à beaucoup de pays de la sous région. Peu être même du pays dans lequel vous écrivez ce poste de merde.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button