À la UneCôte d'IvoirePolitique

Blé Goudé depuis la Haye: « il y a aussi des douleurs morales que cache le sourire »

Charles Blé Goudé ronge son frein en Hollande. Lui qui n’a pas encore reçu son passeport pour voyager, essaye de meubler ses journées comme il le peut. Faisant des courses dans un supermarché à la Haye, Blé Goudé extériorise sa pensée profonde. Malgré sa situation d’exilé, il ne perd pas espoir. Ses ressentiments ne doivent pas déteindre sur son moral, c’est le message qu’il semble envoyer à ses partisans.

Blé Goudé est silencieux ces derniers temps. Le très prolixe président du Cojep reçoit beaucoup plus ses hommes et des visiteurs qu’il ne parle dans les médias. Après des séries d’interviews, il garde le silence ces temps-ci. Blé Goudé toujours dans l’attente de la délivrance de son passeport, s’occupe. En dépit de tout, il veut garder le moral et transmettre cet état d’esprit à ses partisans.

« Il y a des douleurs physiques que les vêtements cachent. Il y a aussi des douleurs morales que cache le sourire. Ne vous y trompez pas, malgré sa couleur bleu scintillante, mon panier est vide. Et pourtant, je souris toujours à la vie.« , a écrit sur page Facebook, Blé Goudé. Le président du Cojep assiste sans grands moyens à sa mise à l’écart du jeu politique ivoirien. Pourtant, comme il le répète toujours, celui pour qui il s’est battu tout le temps est rentré à Abidjan, Laurent Gbagbo en l’occurrence.

Les partisans de Blé Goudé accusent à demi-mots les hommes du président Gbagbo d’avoir abandonné Blé Goudé à son sort. Ce que réfutent naturellement Laurent Gbagbo et ses soutiens. L’ex-président ivoirien et Blé Goudé entretiennent une relation ambigüe depuis quelques temps. Pour beaucoup, les deux hommes ne regardent plus dans la même direction. Blé Goudé nie toujours cette information, mais le froid entre les deux camps est perceptible.


Lire aussi: Ukraine/ Des mercenaires américains et Européens tués ? 180 tués, selon la Russie dans un bombardement

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!