DiversSociété
A la Une

Botswana: plus de 350 éléphants retrouvés morts mystérieusement

Des carcasses d’au moins 275 éléphants ont été retrouvées dans la région du delta de l’Okavango dans le nord du Botswana, a-t-on appris de sources concordantes alors que la cause de cette affreuse réalité reste encore inconnue.

Le Dr Niall McCann, directeur de la conservation du National Park Rescue, organisme de bienfaisance basé au Royaume-Uni, a déclaré à la BBC que depuis le début du mois de mai, ses collègues du Botswana avaient repéré plus de 350 carcasses d’éléphants dans le delta de l’Okavango.

Publicité

Des photos aériennes déchirantes montrent les éléphants morts disséminés dans la nature botswanaise.

Les décès mystérieux ont également suscité des inquiétudes quant à l’impact potentiel sur la santé des personnes vivant dans la région. 

“Une mort catastrophique des éléphants se produit dans le nord du Botswana, et personne ne sait pourquoi.  Il est essentiel qu’une équipe d’experts indépendants visite et échantillonne les carcasses avant que d’autres éléphants ne meurent, ou cela se répercute sur la population humaine locale” a tweeté mercredi Dr Niall McCann.

Les représentants du gouvernement au Botswana affirment qu’il n’y a aucune preuve que le braconnage est impliqué dans la mort mystérieuse des éléphants.

McCann a déclaré au Guardian que des éléphants ont été aperçus se promenant en rond, ce qui pourrait indiquer une condition neurologique qui les afflige.

Situé entre la Namibie, l’Afrique du Sud et la Zambie, le Botswana abrite environ 130.000 éléphants en liberté, soit un tiers de leur population africaine connue et se trouve pour cette fois, à une deuxième grande préoccupation sur l’avenir de la faune.

Publicité 2

Le biologiste a déclaré au Guardian que certains des éléphants sont tombés directement sur leur visage, suggérant qu’ils sont morts rapidement. D’autres, cependant, meurent plus lentement.

Un agent pathogène inconnu ou un empoisonnement sont deux possibilités, selon le Guardian, qui a indiqué que l’anthrax a été exclu.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer