Divers

Braquage de Kim Kardashian à Paris: nouveau rebondissement dans l’affaire

En octobre dernier, Kim Kardashian a été victime d’un braquage dans un hôtel du 8e arrondissement de Paris. D’après BFM TV, le cinquième homme du commando aurait été identifié. Mais, faute de preuves, il n’a pas encore été interpellé.

Publicité

Un rebondissement dans l’enquête sur le braquage de Kim Kardashian. Bernard DeLaporte, le cinquième interpellé n’aurait eu qu’un rôle secondaire dans les faits et ne faisait pas partie du commando, rapporte BFM TV. Ce dernier n’a pas cessé de clamer son innocence. Manuel Abitbol, l’avocat de Bernard Laporte a affirmé « Mon client a véritablement donné son alibi dès la première heure de garde à vue, qui a été vérifié par deux témoins qui ont expliqué exactement l’emploi du temps de mon client dans ce dossier, ce qui l’écarte de manière définitive des faits qui lui sont reprochés ».

Le cinquième homme serait donc en liberté dans la nature. Toujours selon BFM TV, l’homme aurait été identifié. Mais, faute de preuve prouvant sa culpabilité et son implication, le juge d’instruction refuse pour le moment qu’il soit interpellé.

Rappelons que Kim Kardashian a été victime d’un braquage dans son hôtel particulier du 8e arrondissement à Paris, dans la nuit du 2 au 3 octobre dernier. Les braqueurs ont emporté plus de 9 millions d’euros de bijoux et téléphones portables, dont une bague qui vaut 4 millions d’euros. En janvier, des perquisitions dans plusieurs lieux situés entre Anvers, Paris et Grasse avaient permis de découvrir beaucoup d’argent, à savoir 250 000 euros.

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page