DiversSociété
A la Une

Brésil: un expert médico-légal surpris en train de coucher avec un cadavre

Un expert médico-légal au Brésil qui a célébré la victoire de son équipe de football en entretenant des relations sexuelles avec un cadavre a été limogé après avoir été pris en flagrant délit par un policier.

Wanderley dos Santos Silva, du personnel de l’Institut de médecine légale de Manaus, âgé de 52 ans, aurait tenté de s’enfuir après qu’un policier l’ait surpris en train de coucher avec un cadavre d’un mineur en présence d’un collègue.

Publicité

L’officier du département de police judiciaire aurait pénétré dans la salle d’autopsie pour recueillir des informations sur un cadavre féminin lorsqu’il est tombé sur l’acte bizarre.

Silva et le collègue anonyme ont été immédiatement licenciés pour “graves dysfonctionnements” après que le cas ait été signalé aux autorités du département de police judiciaire.

Un dossier de police sur la nécrophilie a été lancé. Bien qu’il ne soit pas clair si l’expert médico-légal a été arrêté, il pourrait toutefois encourir entre un et trois ans de prison s’il est reconnu coupable.

Une déclaration de la police a été rendue publique par les médias locaux :

«Le service de police scientifique et technique d’Amazon a demandé l’ouverture d’une enquête policière pour enquêter sur une plainte concernant la pratique de la nécrophilie commise par un assistant à l’autopsie. La question est à l’étude.

«L’assistant d’autopsie a été licencié avec un employé administratif.

«L’assistant a été signalé à la police après avoir été pris dans une situation suspecte dans la salle d’autopsie.

“Des collègues ont dit qu’ils avaient trouvé en train de relever son pantalon alors qu’il descendait de la table d’autopsie où gisait le corps d’une femme.”

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia.feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer