À la UneNigeria
A la Une

Brutalité policière au Nigeria : après Wizkid, Davido tacle le président Buhari

Davido s’en est pris au président Buhari pour son silence depuis le début des manifestations EndSARs.

La manifestation #EndSARS contre la brutalité policière au Nigeria en est entrée à son dixième jour samedi et n’a depuis lors été abordée qu’une seule fois par le président dans une déclaration publique via Twitter.

Publicité

Davido, en réaction, a considéré que l’administration était indifférente et ne se souciait pas du bien-être de ses citoyens.

Dans une publication sur Twitter, le chanteur dénonce le silence du président et son manque d’effort à mettre fin à la brutalité policière.

« Notre président ne s’est adressé à nous qu’une seule fois au cours des dix derniers jours … malgré tout ce qui se passe », a-t-il écrit.

« C’est ça le problème. Ils n’ont pas l’impression qu’ils nous doivent assez. Qu’ils nous doivent suffisamment d’explications. Que notre malheur ne doit pas leur coûter leur sommeil ! !! Tout cela tourne au tour de nos votes et du fait qu’ils estiment que ce n’est pas grâce à nous s’ils occupent des postes.

Nous avons besoin de réforme électorale pour que ces dirigeants comprennent vraiment que cette le bien-être que nous demandons est notre droit », a-t-il ajouté.

Crédit photo : deenewsline

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page