À la UneBurkina FasoPolitique
A la Une

Burkina/ Des tirs nourris déclenchés par des militaires dans la nuit: la télévision n’émet plus…

Des coups de feu sont entendus dans la capitale burkinabè depuis la nuit dernière. Beaucoup de spéculations en cours sur les raison de ces tirs nourris entendus devant les principaux camps militaires.

Que se passe-t-il exactement au Burkina Faso, précisément à Ouagadougou ? C’est la question qui taraude les esprits depuis cette nuit en Afrique. A en croire des Ouagalais sur place, de violents tirs ont été entendus dans la capitale à proximité des principaux camps militaires. L’information la plus répandue est celle faisant état de tirs à l’arme lourde en provenance du camp Général Baba Sy de Ouagadougou.

Des échanges de tirs violents ont eu lieu devant ce camp, notent plusieurs sources au Burkina et sur les réseaux sociaux. En ce matin du 30 septembre 2022, il est difficile de savoir qui sont les forces en présence et pourquoi s’affrontent-elles. Cependant, on peut subodorer qu’il pourrait s’agir d’un mouvement d’humeur, après la dernière attaque terroriste de Gaskoindé.

Ces échanges de tirs ont touché la zone de la Télévision nationale qui était complètement bouclée aux dernières nouvelles. Le fait est que cette télévision a cessé d’émettre depuis, accroissant les inquiétudes des Burkinabè et démultipliant les rumeurs. De toute évidence, il y a un malaise réel au sein de la population et au sein de l’armée.

Depuis janvier 2022, date de la prise du pouvoir de Damiba, la situation sécuritaire n’a guère évolué. Malgré ses multiples professions de foi, le Colonel Damiba n’arrive pas à endiguer la vague terroriste. L’espoir suscité par sa prise de pouvoir est désormais derrière et les Burkinabè se demandent réellement pourquoi il a renversé Roch Kaboré. Bododioulasso, deuxième grande ville du pays a manifesté contre lui hier. Elément déclencheur du mouvement militaire ? Les heures qui suivent seront déterminantes…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!